La Chine va déployer des mesures favorables à ses marchés de capitaux, a annoncé le vice-Premier ministre Liu He, cité par l’agence de presse Xinhua.

« Toutes les politiques qui ont un impact significatif sur les marchés de capitaux doivent être coordonnées à l’avance avec les départements de gestion financière afin de maintenir la stabilité et la cohérence des attentes politiques », a déclaré Liu He lors d’une réunion du Comité de stabilité et de développement financiers.

La Chine encourage le développement « régulier et sain » de l’économie par l’intermédiaire de plates-formes et les investisseurs institutionnels à long terme à augmenter leurs avoirs en actions, a-t-il ajouté.

Le vice-Premier ministre a indiqué que la Chine prendra des mesures pour soutenir son économie au premier trimestre et prévenir les risques dans son important secteur immobilier.

« Les pourparlers entre Chinois et Américains sur les entreprises chinoises cotées à Wall Street ont par ailleurs progressé et les régulateurs travaillent sur des plans de coopération spécifiques », a déclaré Liu He.

Ce dernier a expliqué que le gouvernement continuera à soutenir les entreprises souhaitant entrer en Bourse à l’étranger.

Le vice-Premier ministre Liu He, également président du comité et membre du Bureau politique du Comité central du PCC, a indiqué que « des actions concrètes doivent être prises pour stimuler l’économie au premier trimestre ».

Les participants à la réunion du comité de la stabilité et du développement financiers relevant du Conseil des Affaires d’Etat ont indiqué que « les politiques monétaires devraient prendre l’initiative pour faire face à la situation actuelle, alors que la croissance des nouveaux prêts devait être maintenue à un niveau approprié ».

Concernant la réglementation des entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis, chinois et américains travaillent actuellement sur un plan concret de coopération. D’ailleurs, la Chine continuera de soutenir diverses entreprises qui cherchent à se faire coter sur les marchés étrangers.

Dans un contexte de crise immobilière, les participants ont indiqué qu’il est nécessaire « d’étudier en temps utile et de suggérer des solutions efficaces de prévention et d’atténuation des risques et de proposer des mesures de soutien pour la transformation vers une nouvelle approche de développement ».

Les participants à la réunion ont appelé à une communication et à une coordination renforcées entre les régulateurs de la Chine continentale et de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) afin de maintenir la stabilité du marché financer dans la RASHK.

Toute politique ayant des impacts importants sur le marché des capitaux doit être coordonnée à l’avance avec les autorités de régulation financière afin de maintenir des attentes stables et cohérentes, selon le vice-Premier ministre Liu He, qui a présidé la réunion du comité.