« Avant cette conférence, la Chine et l’Afrique ont élaboré ensemble la Vision 2035 de la coopération Chine-Afrique. Dans le cadre de son premier plan triennal, la Chine travaillera en étroite coopération avec les pays africains pour mettre en œuvre les neuf programmes », a déclaré Xi Jinping, dans son discours prononcé en liaison vidéo lors du Forum de coopération Chine-Afrique.

Ces programmes couvrent le programme pour la santé, le programme pour la réduction de la pauvreté et le développement de l’agriculture, le programme pour la promotion du commerce, le programme pour la promotion de l’investissement, le programme pour l’innovation numérique, le programme pour le développement vert, le programme pour le renforcement des capacités, le programme pour les échanges humains et culturels, ainsi que le programme pour la paix et la sécurité.

En outre, le président Xi Jinping a avancé quatre propositions pour la coopération sino-africaine. Dans la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère, le président chinois a avancé quatre propositions:

  • poursuivre la lutte solidaire contre la COVID-19. Nous devons toujours accorder la priorité absolue à nos peuples et à leur vie, faire valoir l’esprit scientifique, soutenir la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins et assurer effectivement l’accessibilité et l’abordabilité des vaccins en Afrique pour combler le fossé vaccinal.
  • approfondir la coopération pragmatique. Nous devons ouvrir de nouvelles perspectives à la coopération sino-africaine, accroître les échanges commerciaux et les investissements, partager des expériences de réduction de la pauvreté, renforcer la coopération sur l’économie numérique et promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes Africains et le développement des PME. L’Initiative pour le Développement mondial que j’ai avancée lors de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies converge avec l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. Nous espérons que les pays africains pourront soutenir cette initiative et y participer activement.
  • promouvoir le développement vert. Face au changement climatique, défi majeur de toute l’humanité, nous devons promouvoir le développement vert et bas carbone, développer activement les énergies solaire et éolienne et d’autres énergies renouvelables, travailler à une application effective de l’Accord de Paris sur le climat, et renforcer sans cesse les capacités de développement durable.
  • défendre l’équité et la justice. Le monde a besoin du véritable multilatéralisme. La paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté sont les valeurs communes de l’humanité et les aspirations communes que poursuivent inlassablement la Chine et l’Afrique.

Xi Jinping a réaffirmé solennellement que « la Chine n’oubliera jamais l’amitié profonde des pays africains, et qu’elle poursuivra les principes de sincérité, de résultats effectifs, d’amitié et de bonne foi et de recherche du plus grand bien et des intérêts partagés ».

« Nous travaillerons avec nos amis africains pour promouvoir et transmettre de génération en génération l’esprit d’amitié et de coopération Chine-Afrique », a ajouté Xi Jinping.

Lire aussi : Détails : la Chine et les pays africains vont mettre en œuvre les neuf programmes

Les neuf programmes de la coopération Afrique-Chine pour les trois prochaines années renforceront la coopération pratique bilatérale et aboutiront à des bénéfices mutuels, selon des experts et universitaires africains.

Dans le cadre du plan triennal de la Vision 2035 de la coopération sino-africaine, « la Chine travaillera en étroite collaboration avec les pays africains pour mettre en œuvre les neuf programmes », a ajouté le président chinois Xi Jinping.

Concernant le programme médical et sanitaire, Cavince Adhere, universitaire kényan spécialisé dans les relations internationales, a indiqué auprès de l’agence de presse Xinhua que l’annonce de Xi Jinping de l’envoi d’un milliard de doses supplémentaires de vaccins contre la COVID-19 à l’Afrique « n’aurait pas pu arriver à un moment plus opportun ».

Selon lui, le programme de promotion du commerce « comblera grandement le fossé du financement nécessaire sur le continent » et créera davantage d’opportunités d’emploi pour les pays africains.

« Le programme de développement écologique est d’une importance majeure car il montre la détermination de la Chine à aider l’Afrique à réaliser son développement écologique, ainsi que sa responsabilité en tant que grands pays dans la lutte contre le changement climatique à l’échelle planétaire », a souligné Anani Okuminyi Demuyakor, ancien ambassadeur du Ghana en Chine.

Le programme d’innovation numérique et le programme de renforcement des capacités devraient également être mis en avant, a affirmé Costantinos Berhutesfa Costantinos, professeur de politique publique à l’Université d’Addis-Abeba en Ethiopie, notant que ces deux programmes « pourront efficacement développer la productivité de la jeune population africaine en pleine croissance ».

« La Chine, grâce à sa solide expérience en matière de renforcement des capacités accumulée au cours des dernières décennies et son succès à sortir près d’un milliard de personnes de la pauvreté absolue, peut aider l’Afrique à reproduire ses réussites à cet égard », a-t-il ajouté.

Mashinde Katombe Merveille, universitaire en provenance de la République démocratique du Congo (RDC), a souligné que « des dialogues approfondis se tenaient entre la Chine et l’Afrique en matière de gouvernance, de développement économique et d’éradication de la pauvreté, et que la voie de développement de la Chine avait donné l’exemple à la RDC et aux autres pays africains ».