jeudi, juin 20

La Chine publie un plan de réforme des institutions du Parti et de l’Etat

Le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d’Etat ont publié un plan de réforme des institutions du PCC de l’Etat et une circulaire exigeant son application fidèle.

Depuis le XVIIIème Congrès national du PCC, « des efforts ont été déployés pour réformer davantage les institutions du Parti et de l’Etat, conduisant à des transformations systémiques et globales de leurs fonctions », selon le plan.

Cependant, la structure institutionnelle et la répartition des fonctions des institutions du PCC et de l’Etat ne sont pas pleinement adaptées aux nouvelles tâches, note le plan, ajoutant que davantage de réformes et d’ajustements sont nécessaires.

Selon le texte, l’objectif de la réforme des institutions du PCC et de l’Etat est de construire un système fonctionnel des institutions du Parti et de l’Etat qui soit bien développé, fondé sur les procédures et efficace. 

Lire aussi : Les principales réformes structurelles de la Chine

Le plan indique également que des dispositions importantes ont été prises lors du 20e Congrès national du PCC pour approfondir la réforme des institutions du Parti et de l’Etat.

« Des efforts sont nécessaires pour approfondir la réforme institutionnelle dans les domaines clés et assurer que la direction du Parti sur la modernisation socialiste devienne plus précise dans la structure institutionnelle, plus optimisée dans la division des fonctions, davantage améliorée dans les institutions et les mécanismes, et plus efficace dans le fonctionnement et la gestion« , selon le plan.

Le plan énumère plusieurs réformes des institutions du Comité central du PCC :

création d’une commission centrale pour la finance, pour renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du PCC sur le travail financier. Elle sera chargée au plus haut niveau de la planification, de la coordination, de l’avancement général de la stabilité et du développement financiers et de la supervision de la mise en œuvre des travaux. La commission étudiera et délibérera également des politiques et des questions majeures dans le secteur financier, entre autres. Un bureau de la commission sera mis en place, d’après le plan.

renforcement d’un comité pour renforcer la direction unifiée du travail du Parti dans le secteur financier.

mise en place d’une commission centrale pour les sciences et les technologies pour renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du PCC sur le travail dans le domaine des sciences et des technologies. Ses fonctions consistent notamment à faire avancer la construction d’un système national d’innovation et la réforme scientifique et technologique structurelle, à étudier et à délibérer des stratégies, des plans et des politiques majeurs pour le développement des sciences et des technologies du pays, et à coordonner les efforts pour résoudre les questions majeures d’importance stratégique, directrice et fondamentale dans le secteur des sciences et des technologies.

création d’un département du travail social du Comité central du PCC. Il coordonnera et dirigera le travail de traitement des plaintes du public et de sollicitation des opinions de la population. Le département sera également responsable du travail de développement du Parti dans les entreprises mixtes et non publiques, dans les nouveaux types d’organisations économiques et sociales et parmi les groupes dans les nouvelles formes d’emploi.

supervision d’un Bureau national des plaintes du public par le département du travail social du Comité central du PCC. Les comités du Parti au niveau des provinces, des municipalités et des districts créeront leurs départements du travail social en conséquence. Un bureau de travail du Comité central du PCC pour les Affaires de Hong Kong et de Macao sera créé sur la base de l’actuel Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’Etat, selon le plan. Le nouveau bureau fonctionnera comme un organe de travail du Comité central du PCC. Le nom du Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’Etat sera conservé, d’après le plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *