Le gouvernement chinois a salué ce 6 septembre en Robert Mugabe un dirigeant «exceptionnel», après l’annonce de la mort de l’ex-président du Zimbabwe.

Robert Mugabe est décédé à l’âge de 95 ans, dans un hôpital de Singapour selon le gouvernement sud-africain.

«Durant sa vie, il a fermement défendu la souveraineté de son pays, s’est opposé aux ingérences étrangères et a activement promu l’amitié et la coopération entre la Chine et le Zimbabwe et la Chine et l’Afrique», a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

Robert Mugabe a été «un dirigeant politique et un dirigeant du mouvement de libération nationale exceptionnel», a estimé Geng Shuang. D’ailleurs, lors de sa démission en novembre 2017 après 37 années de règne sans partage, la Chine avait assuré qu’il restait «un bon ami du peuple chinois».

Durant son mandat, Robert Mugabe avait cherché et obtenu le soutien économique et politique de la Chine. Le président Xi Jinping avait été en 2015 un des rares chefs d’Etat à effectuer une visite officielle dans ce pays boudé par les dirigeants occidentaux. Lorsque Robert Mugabe avait effectué une visite à Pékin en 2014, Xi Jinping l’avait salué comme un «vieil ami» du peuple chinois.

« Nous souhaitons exprimer nos profondes condoléances concernant le décès de M. Mugabe et transmettre notre sincère sympathie au gouvernement et au peuple du Zimbabwe, ainsi qu’à sa famille », a souligné le porte-parole lors d’un point presse.