mercredi, juin 19

La Chine s’oppose à l’ingérence dans la question de la mer de Chine méridionale

La Chine a dénoncé les accords signés entre les États-Unis et les Philippines concernant la mer de Chine méridionale, attestant que cela pourrait remettre en cause la paix dans la région.

« Les directives de défense Etats-Unis-Philippines sont un accord bilatéral, et la Chine s’oppose fermement à toute tentative d’ingérence de quelque pays que ce soit dans la question de la mer de Chine méridionale pour porter atteinte à la souveraineté territoriale et aux droits et intérêts de la Chine invoquant ces directives« , a déclaré Mao Ning, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Des directives claires contre la Chine

Début mai, les États-Unis ont défini en termes clairs l’étendue de leurs engagements envers les Philippines dans le cadre du traité de défense, en publiant de nouvelles lignes directrices qui font spécifiquement référence aux attaques en mer de Chine méridionale, notamment contre les garde-côtes philippins.

Les Etats-Unis ont déclaré qu’ils viendraient défendre les Philippines si ses forces armées, y compris les navires de sa garde côtière, étaient attaquées n’importe où en mer de Chine méridionale.

La mer de Chine méridionale est une voie navigable vitale pour le commerce mondial. Elle est devenue l’un des principaux points chauds des relations de plus en plus tendues entre la Chine et les États-Unis.

Selon Rommel Ong, ancien vice-commandant de la marine philippine et professeur à l’Ateneo School of Government, ces lignes directrices constituent un « avertissement » à la Chine, qui ne doit pas prendre pour cible les garde-côtes philippins.

Pour Julio Amador, directeur de la Fondation pour l’intérêt national, un groupe de réflexion basé à Manille et spécialisé dans les questions stratégiques et de sécurité, « il est clair que les lignes directrices en matière de sécurité feront réfléchir la Chine« .

Les lignes directrices ont été publiées lors de la visite du président philippin Ferdinand Marcos à Washington. Il s’est entretenu avec son homologue Joe Biden, et le secrétaire à la défense, Lloyd Austin, qui lui a dit « nous serons toujours derrière vous, en mer de Chine méridionale ou ailleurs dans la région« .

La mer de Chine méridionale pas « un terrain de chasse pour les forces extérieures ».

De son côté, le ministère chinois des affaires étrangères a déclaré qu’il s’opposait à l’utilisation des traités de défense bilatéraux pour interférer dans la mer de Chine méridionale, qui « ne devrait pas être un terrain de chasse pour les forces extérieures ».

« Grâce aux efforts concertés des pays de la région, la situation en mer de Chine méridionale est restée globalement stable », a indiqué Mao Ning, porte-parole de la diplomatie chinoise. Elle a souligné que « la mer de Chine méridionale est la patrie commune des pays de la région, et non un terrain de chasse pour des forces extérieures à la région ».

« Quand les pays de la région s’engagent à faire preuve de confiance mutuelle, de solidarité, de coopération et à gérer les divergences de manière appropriée, ils ont en main la clé de la paix et de la stabilité en mer de Chine méridionale« , a poursuivi la porte-parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *