Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a accusé la Chine d’asseoir sa puissance et étendre son influence en corrompant les dirigeants de pays en développement, notamment en Asie et en Afrique.

Lors d’un entretien accordé à une émission de radio conservatrice du journaliste Hugh Hewitt, le chef de la diplomatie américaine a souligné «la capacité de la Chine à utiliser son argent partout dans le monde».

«Quand la Chine se présente et offre des pots de vins en échange de projets d’infrastructures, cela à un effet négatif sur les gens dans le pays en question», a assuré Mike Pompeo.

Pour ce dernier, ainsi que l’administration Trump, l’objectif est de combattre «à chaque instant» le système chinois. Avec la montée des tensions commerciales, Washington met en garde les pays en développement contre la Chine.

Pour lui, «la propension de Beijing à utiliser son trésor de guerre pour accroître son influence dans le monde s’est intensifiée pendant les deux ou trois dernières années», a cité l’Agence France Presse.

De son côté, le consul général de Chine à Houston, Li Qiangmin, a estimé que «la Chine et les Etats-Unis devraient travailler ensemble pour assurer un développement durable et sain de leurs relations bilatérales».

Lors d’un discours devant la 12ème édition du gala annuel des ambassadeurs de l’amitié organisé par l’antenne locale de l’Association de l’amitié des peuples américain et chinois (USCPFA), Li Qiangmin a estimé qu’un développement «solide et continu des relations sino-américaines servait les intérêts fondamentaux des deux peuples et répondait aux attentes de la communauté internationale».