Le ministère chinois du Commerce s’est engagé le 11 juillet à étendre activement les zones pilotes intégrées de l’e-commerce transfrontalier, fans le but de récolter de nouveaux avantages compétitifs dans son commerce extérieur.

Plusieurs villes de Chine ont demandé au Conseil des Affaires d’Etat l’établissement de nouvelles zones pilotes, afin de maximiser leur développement économique.

Le ministère et les départements concernés vont mener des enquêtes et analyses sur la pertinence d’implanter des zones pilotes dans ces villes, a indiqué Ren Hongbin, assistant du ministre du Commerce.

Le ministère s’est également engagé à publier des directives pour la protection des droits des propriétés intellectuelles de l’e-commerce transfrontalier, à optimiser la liste des importations de détail de l’e-commerce transfrontalier, ainsi qu’à faciliter la gestion des retours, de l’échange des importations et des exportations de l’e-commerce transfrontalier.

Le ministère a indiqué que le secteur de l’e-commerce transfrontalier en Chine s’est développé beaucoup plus rapidement que l’ensemble du commerce extérieur, et sa part dans l’ensemble du commerce extérieur a augmenté de manière significative.

«Les importations et les exportations de l’e-commerce transfrontalier en Chine ont atteint 1.690 milliard de yuans (260,9 milliards de dollars) en 2020, soit une hausse de 31% sur un an. Au cours des cinq dernières années, l’e-commerce transfrontalier de la Chine a été multiplié par près de dix», a expliqué Ren Hongbin.

Pour stimuler davantage le commerce extérieur, le Conseil des Affaires d’Etat de la Chine a publié au début du mois des directives sur l’accélération du développement de nouveaux modèles et de nouvelles formes de commerce extérieur afin de faire progresser la modernisation du secteur, et de favoriser de nouveaux atouts concurrentiels.

D’ailleurs, le marché chinois de commerce électronique devrait enregistrer un taux de croissance annuel solide composé de 12,4% de la CNY13.8 trillion (1,89 milliards d’euros) en 2021 à la CNY19.6 trillion (27 000 milliards d’euros) en 2024, selon les prévisions de GlobalData, cabinet leader de données et d’analyses.

Lire aussi : Le marché de l’e-commerce en Chine va atteindre 3000 milliards de dollars

Selon l’analyse spécialisé dans le secteur du paiement et de la banque au GlobalData, Nikhil Reddy, «le commerce électronique chinois a évolué rapidement au cours des cinq dernières années, soutenu par une forte pénétration d’Internet et de smartphone, augmentant la confiance des consommateurs dans les achats en ligne, l’émergence de plateformes de commerce électronique et la disponibilité des solutions de paiement alternatives telles que Alipay et Wechat Pay. La pandémie Covid-19 a encore accéléré cette tendance à mesure que les consommateurs utilisent de plus en plus la chaîne en ligne pour leurs achats».