Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré que l’économie chinoise perdait de son élan, en raison du retrait rapide des programmes de soutien, avec la nouvelle flambée de la propagation de la pandémie de coronavirus.

« La reprise de la Chine est bien avancée, mais elle manque d’équilibre et son élan s’est ralenti », a déclaré le FMI dans un communiqué, cité par l’Agence Anadolu.

Le FMI a attribué le ralentissement de la deuxième économie mondiale au « retrait rapide des politiques de soutien, le retard dans la reprise de la consommation au milieu des épidémies répétées de Covid-19 malgré une campagne de vaccination réussie et au ralentissement de l’investissement immobilier après les efforts politiques pour réduire l’influence dans le secteur immobilier ».

« La politique budgétaire est passée à une forte contraction au début de 2021, reflétant le changement d’orientation des décideurs du soutien de la reprise vers le désendettement », a-t-il ajouté.

Le FMI prévoit une croissance du PIB chinois de 7,9% en 2021, mais ce chiffre devrait retomber à 4,8% en 2022. L’économie chinoise a réalisé une croissance de 8,1% en 2020, selon les données du Bureau national des statistiques de Chine.

« Le ralentissement en 2022 reflète en partie la disparition des effets de base, tandis que la faiblesse de la consommation privée et de l’investissement immobilier ajoute des vents contraires », a déclaré le Fonds dans son communiqué.

« La Grande Récession de l’économie (chinoise) devrait se poursuivre en 2022, l’inflation sous-jacente de l’indice des prix à la consommation devant rester modérée et inférieure à l’objectif d’environ 3% », a indiqué le communiqué.