La dirigeante d’Hong Kong encourage l’éducation patriotique

par | Juil 12, 2021 | Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

«Avant et après son retour au sein de la mère-patrie, Hong Kong n’a reçu aucune éducation patriotique systématique et certains jeunes ont été induits en erreur», a déclaré Carrie Lam, cheffe de l’exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) lors d’un forum le 10 juillet.

Carrie Lam a indiqué que «l’éducation nationale avait été stigmatisée par des personnes ayant des arrière-pensées et les médias, ce qui avait miné le sentiment d’identité nationale des étudiantes et entraîné de graves conséquences».

Carrie Lam, cheffe de l’exécutif de Hong Kong

La cheffe Carrie Lam a souligné que ces dernières années, «certaines personnes avec des intentions malveillantes ainsi que des forces étrangères ont utilisé la situation sociale et politique compliquée à Hong Kong pour tromper délibérément les jeunes et radicaliser leurs esprits, encourageant même des activités extrêmes».

«Depuis les temps anciens jusqu’à aujourd’hui, aimer son pays est un fait et le trahir a été considéré comme un crime grave. Par conséquent, nous devons travailler ensemble pour promouvoir avec confiance l’éducation patriotique à Hong Kong, promouvoir l’esprit de patriotisme et rétablir les valeurs des jeunes», a déclaré Carrie Lam.

De son côté, le directeur adjoint du bureau de liaison de Beijing à Hong Kong, Tan Tie-niu, a déclaré que le gouvernement de Hong Kong «devait prendre l’initiative et établir un système pour promouvoir l’éducation patriotique, tandis que les écoles doivent s’assurer que le patriotisme pénètre l’ensemble du processus éducatif».

Carrie Lam a par ailleurs annoncé que davantage d’initiatives seront prises au cours du nouveau semestre pour promouvoir l’éducation patriotique, notamment l’apprentissage de la culture chinoise et l’information des étudiants sur l’histoire et le développement de la Chine afin de construire leur identité nationale ; cela passera aussi par le renforcement des études de droit et l’organisation d’activités patriotiques.

«Rappelons-nous que l’espoir de notre pays est incarné par les jeunes et que l’avenir du peuple chinois est dans les jeunes. Cultivons les jeunes de Hong Kong en tant que force positive pour réaliser le rajeunissement du pays et la prospérité à long terme de notre ville», a conclu Carrie Lam.

Quelque jour plutôt, Carrie Lam a dénoncé les «idéologies » qui menacent la sécurité nationale. Selon elle, les adolescents seraient «exposés à de mauvaises idées».

Carrie Lam a donc exhorté parents, enseignants et même les chefs religieux à surveiller le comportement de leurs cadets. Aucune «idée illégale» ne doit «filtrer jusqu’au public via l’éducation, la télévision, les arts et la culture». ​Et tous ceux qui violent la loi doivent être dénoncés, prévient-elle.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :