La Fondation CHU Teh-Chun commémore le centième anniversaire de la naissance de l’artiste éponyme avec le lancement d’un film documentaire inédit projeté en avant-première à la Fondation Jérôme Seydoux à Paris

Un film documentaire inédit, consacré à la vie et à l’oeuvre de l’artiste

CHU Teh-Chun, peintre franco-chinois

Né le 24 octobre 1920, le peintre franco-chinois, grande figure de l’abs­traction lyrique, aurait eu 100 ans cette année. À cette occasion, le film invite à la rencontre de CHU Teh-Chun et dévoile le langage singulier de cet artiste.

Grâce à des experts, aux descendants du peintre et aux archives familiales, ce documentaire fait la lumière sur tout ce que CHU Teh- Chun a apporté à l’abstraction lyrique, mettant en exergue la dextérité et pluridisciplinarité de l’artiste. Une invitation à un voyage poétique et singulier, pour redécouvrir les symphonies picturales de CHU.

Réalisé par Christophe Fonseca, produit par Les Films de L’Odyssée, ce film documentaire sera projeté en avant-première à partir du mois d’octobre 2020 à l’occasion du centenaire de la naissance de l’artiste, le 22 octobre à la Fondation Jérôme Seydoux à Paris, le 5 novembre à Genève et le 10 novembre à Shanghai.

Pour visionner un extrait du film documentaire, cliquez sur le lien ci-après : https://youtu.be/czakxMyieQg

CHU Teh-Chun accomplit la synthèse idéale entre la peinture chinoise classique et l’abstraction occidentale dans un style très personnel, il re­pousse avec grâce les limites du réel et de l’irréel et réussit à réconcilier avec volupté la peinture, la musique et la poésie.

En 1997, CHU Teh-Chun est élu à l’Académie des Beaux-Arts de Paris, premier français d’origine chinoise à siéger sous la coupole. «Il est le seul peintre de sa génération à être allé aussi loin dans sa recherche pour créer une symbiose de ses deux cultures» explique François CHENG, poète, essayiste et romancier, grand ami de CHU. Dans la tra­dition de la peinture chinoise, CHU Teh-Chun transcrit ses pensées et ses émotions en mettant en scène l’harmonie entre l’homme et la nature.

Dès 1955, il se libère de la figuration, enrichit sa palette d’une immense variété de nuances devenant maître dans l’art de combiner les couleurs et intègre la lumière dans ses tableaux. Artiste prolifique, il a réalisé plus de 2 500 huiles sur toiles, des oeuvres sur papier, des lavis, des calligraphies et des céramiques.

Exposition commémorative à l’occasion des 100 ans de la naissance de CHU Teh-Chun

À l’occasion du siècle écoulé depuis la naissance de CHU Teh-Chun, la Fondation organise une grande exposition rétrospective itinérante qui prendra ses racines en Chine en 2021 pour voyager en Asie, au Moyen Orient, en Europe et aux États-Unis.

La première exposition se déroulera au printemps 2021, au Musée National de Chine à Pékin, le 2ème musée le plus visité au monde – cette exposition était prévue initialement cette année au mois d’avril 2020, a été décalée d’un an dû à la pandémie.

À travers un parcours de 1500m2, elle dévoilera l’univers lyrique de l’artiste à travers plus de 140 oeuvres originales, parmi elles, des pièces encore méconnues du public, datant des années 50 aux années 2000, sur tous les supports utilisés, peintures à l’huile, lavis, calligraphies, gouaches ou encore céramiques.

Le commissariat d’exposition est réalisé conjointement par le Musée National et par la Fondation. Celle-ci participera à la scénographie de l’exposition, qui soulignera les thèmes chers à l’artiste, nature, poésie et musique, afin de mettre en lumière l’univers très personnel de CHU Teh-Chun.