Les autorités sanitaires vont améliorer les mécanismes de coordination entre la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et la médecine occidentale dans le cadre de la prévention et le traitement des maladies infectieuses, dont la pneumonie liée au nouveau coronavirus (COVID-19).

La Commission nationale de la santé et l’Administration nationale de la Médecine Traditionnelle Chinoise ont publié une circulaire appelant à « des efforts afin de renforcer le système de consultations conjointes pour les médecins en MTC et en médecine occidentale ».

Les autorités sanitaires et tous les organes administratifs de la MTC « doivent établir des mécanismes de coordination entre la MTC et la médecine occidentale afin de traiter les patients de COVID-19, ainsi que ceux qui sont infectés par d’autres maladies infectieuses », indique la circulaire.

Un certain nombre d’experts en MTC va travailler conjointement avec des groupes d’experts à l’échelle provinciale pour trouver des solutions. De plus, les institutions médicales sur les maladies infectieuses vont prendre des dispositions institutionnelles afin d’intégrer la MTC à leurs plans de traitement.

L’ensemble des autorités locales du pays doivent également « établir et promouvoir les systèmes de consultations conjointes pour les médecins en MTC et en médecine occidentale », a indiqué la circulaire.

Ils souhaitent la mise en place d’un réel travail de fond de la MTC dans la prévention, le contrôle et le traitement des maladies infectieuses.

D’ailleurs, la circulaire exige davantage de méthodes détaillées pour prévenir et soigner, afin d’introduire la MTC dans le traitement.