La visite officielle du Président Xi Jinping en Afrique en juillet 2018 a été l’occasion de renforcer davantage la sincère et historique amitié sino-africaine. Cette visite, sa 4eme comme Président de la République Populaire de Chine a également réaffirmé la ferme volonté de la Chine de coopérer avec les pays Africains dans tous les domaines du développement, notamment de la réduction de la pauvreté.

Pour mémoire, lors du Sommet du Forum sur la Coopération Sino-africaine (FSCSA) tenu en 2015 à Johannesburg, Afrique du Sud, un plan d’action a été adopté. Ce plan traite entre autres sujets, la question de la réduction de la pauvreté. En parlant de la réduction de la pauvreté, la Chine a réussi à sortir environ 800 millions de personnes de la pauvreté en seulement quatre décennies. Elle prévoit d’éliminer la pauvreté d’ici l’année 2020. Les efforts de la Chine en matière de réduction de la pauvreté ont été reconnus et salués par la Communauté Internationale.

A cet égard, il y a lieu de noter que depuis le 18e Congrès National du Parti Communiste Chinois en 2012, tenu sous la direction du Secrétaire Général Xi Jinping, la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie de la population sont devenues des hautes priorités nationales en Chine. En fait, selon le Bureau de la Réduction de la Pauvreté et du Développement du Conseil d’État, la population rurale pauvre de Chine est passée d’environ de 98,99 millions de personnes en 2012 à 30,46 millions fin 2017, soit une diminution de 68,53 millions

Aussi, au cours des dernières années, la situation des zones rurales pauvres de la Chine s’est radicalement améliorée. Les statistiques du Bureau National, montrent que le revenu disponible par habitant des zones rurales pauvres atteignait 9377 yuans (1372 dollars), soit une augmentation de plus de 50% par rapport à 2013. Aujourd’hui tous les villes et tous les villages en Chine ont adopté des programmes relatifs à la création d’un cadre de vie agréable mettant l’homme en harmonie avec la nature.

Ce bilan très réussi et même élogieux de la réduction de la pauvreté a attiré l’intérêt des pays africains. Ceux-ci espèrent tirer profit des expériences de la Chine en la matière afin d’amener les millions de personnes démunies à travers le continent, à se sortir de la pauvreté. A cet égard, les pays Africains ont exprimé leur profonde gratitude pour les initiatives conduites par la Chine, telles que la création du Fonds d’assistance à la Coopération Sud-Sud, qui faciliterait la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030 en Afrique.

Le Plan d’Action de Johannesburg 2015 prévoit le partage des connaissances sur les stratégies relatives à l’élimination de la pauvreté. Par ailleurs, l’une des plus grandes réalisations a été de réaffirmer l’organisation régulière de « la Conférence Sino-africaine sur la réduction de la pauvreté et le développement » et de l’instituer en tant qu’instrument officiel du Forum sur la Coopération Sino-africaine (FSCSA).

« La Conférence Sino-africaine sur la Réduction de la Pauvreté et le Développement » est désormais un événement annuel qu’organise le Bureau de la Réduction de la Pauvreté et du Développement du Conseil d’État. Cette Conférence annuel a permis ces dernières années à la Chine et à l’Afrique d’explorer conjointement les politiques et stratégies de réduction de la pauvreté, tout en établissant progressivement une plate-forme de dialogue intergouvernemental et inter société à plusieurs niveaux sur la réduction de la pauvreté.

Depuis l’élaboration du Plan d’action de Johannesburg 2015, la Chine a organisé plusieurs ateliers sur les politiques et pratiques d’élimination de la pauvreté adaptées aux besoins des pays Africains. Il s’agit notamment d’aider les pays Africains à former du personnel dans le domaine de la réduction de la pauvreté et du développement, de mener à bien des projets réalistes à petite échelle au niveau des communautés villageoises et de lancer des projets de recherche conjoints pour fournir un appui technique aux pays africains dans leurs efforts de réduction de la pauvreté.

Aujourd’hui, la coopération en matière de réduction de la pauvreté occupe une place d’importance capitale dans les relations Sino-africaines, dans la mesure où elle repose sur le renforcement de la confiance, la valorisation des ressources humaines et la gestion des priorités urgentes telles que l’alimentation et la santé. Le développement d’infrastructures spécifiquement axées sur la réduction de la pauvreté et les politiques axées sur les personnes, telles que l’amélioration des systèmes de santé publique et le renforcement des capacités, sont également des domaines essentiels pour la coopération Sino-africaine.

Le Sommet du FSCSA tenu à Beijing en Septembre 2018 a permis à la Chine et à l’Afrique de travailler au renforcement de la planification globale, à l’orientation stratégique et à la convergence de vue afin de faire progresser la construction d’une Communauté de destin Chine-Afrique plus solide. Lors du Sommet la Chine a étroitement associé la Coopération Sino-africaine à l’Initiative Nouvelle Route de la Soie et souligné l’importance d’une synergie entre l’Initiative Nouvelle Route de la Soie et l’Agenda 2063 de l’Union africaine ainsi que l’Agenda 2030 des Nations Unies et les plans de développement de chaque pays africain.

Le FSCSA et l’Initiative Nouvelle Route de la Soie (en Anglais Belt and Road Initiative) seront très en vue pour que l’Afrique renforce les efforts de réduction de la pauvreté et se familiarise davantage avec les réalisations de la Chine en matière de réduction de la pauvreté. En tant que forum officiel entre la Chine et tous les Etats africains, le FSCSA a contribué à des réalisations concrètes en faveur du développement du continent. Notons que les relations Sino-africaines reposent sur cinq piliers majeurs que sont: égalité et confiance mutuelle, coopération gagnant-gagnant, échanges culturels, assistance en matière de sécurité et la solidarité ainsi que la coopération dans les affaires internationales.

À travers ces principes directeurs, la Chine et le continent Africain développent conjointement une Communauté de Destin avec un avenir commun pour l’humanité, tout en favorisant le développement commun et la coopération gagnant-gagnant dans les domaines de la réduction de la pauvreté, des échanges socio-économiques, culturels ainsi que des relations entre peuples Chinois et Africain.