samedi, juin 22

« La résilience économique de la Chine renforce les perspectives de reprise mondiale »

Analyse CGTN – Au cours des trois dernières années, la Chine a résisté à plusieurs vagues de COVID-19 grâce à une campagne de vaccination massive. Cela a permis au pays de maintenir les taux de maladies graves et de mortalité les plus bas au monde.

En réponse à l’évolution constante de la situation, la Chine a optimisé sa stratégie de réponse au COVID-19 en coordonnant la prévention et le contrôle de l’épidémie avec le développement économique et social.

Début 2023, l’économie chinoise montre des signes positifs, plusieurs évolutions suggérant sa capacité à stimuler la croissance mondiale.

Les données du National Bureau of Statistics (NBS) montrent que la production industrielle à valeur ajoutée de la Chine, un indicateur crucial du côté de l’offre, a augmenté de 2,4% en glissement annuel au cours des deux premiers mois de 2023.

Du côté de la demande, les paramètres clés de la consommation, de l’investissement et du commerce extérieur ont augmenté au cours de la même période. Les ventes au détail de biens de consommation et les investissements en immobilisations ont augmenté respectivement de 3,5 et 5,5%.

Croissance économique soutenue

Alors que la confiance des consommateurs se rétablit progressivement et que les politiques favorables à la consommation prennent effet, le NBS s’attend à ce que la reprise de la consommation se poursuive.

Pour stimuler la consommation intérieure, le gouvernement a déployé des politiques de soutien à l’échelle nationale, notamment en émettant des bons d’achat au public et en lançant des festivals de promotion de la consommation.

La Chine continue de mettre l’accent sur un développement de haute qualité, notamment en stimulant l’économie réelle, en faisant progresser la fabrication haut de gamme et en accélérant la construction d’un système industriel moderne, selon le Conseil des Affaires d’État.

Le pays vise une croissance économique stable et a fixé l’objectif du produit intérieur brut (PIB) à environ 5%.

Malgré le rebond des deux premiers mois de cette année, la Chine doit encore encourager les dépenses de consommation et renforcer les bases d’une reprise économique durable, a déclaré le porte-parole du NBS, Fu Linghui, lors d’une conférence de presse mercredi dernier.

À partir du 27 mars, la Banque populaire de Chine réduira le ratio de réserves obligatoires (RRR) pour les institutions financières (à l’exclusion de celles qui appliquent déjà un ratio de 5%) de 0,25 point de pourcentage. Après la réduction, le RRR moyen pondéré pour les prêteurs tombera à environ 7,6%.

Cette décision est conçue pour maintenir une quantité raisonnablement suffisante de liquidités pour servir l’économie réelle et fournir un soutien financier pour stimuler la demande intérieure.

Croissance stable malgré les difficultés

L’économie chinoise a maintenu une croissance stable malgré la résurgence du COVID-19 au cours de l’année écoulée.

Selon le NBS, le PIB du pays a atteint un niveau record de 121 000 milliards de yuans (environ 17 950 milliards de dollars) en 2022, après avoir dépassé les seuils de 100 000 milliards de yuans en 2020 et de 110 000 milliards de yuans en 2021.

Parallèlement, la production industrielle à valeur ajoutée a augmenté de 3,6% en glissement annuel. Notamment, les secteurs de la fabrication de haute technologie et de la fabrication d’équipements ont affiché une dynamique de croissance significative avec des valeurs de production augmentant de 7,4% et 5,6%, respectivement.

Malgré de multiples défis au cours des trois dernières années, la Chine a maintenu la stabilité de son économie. C’était l’un des premiers pays au monde à reprendre le travail et à rouvrir des entreprises en 2020 et la seule grande économie à atteindre une croissance positive cette année-là.

« La Chine s’est efforcée de minimiser l’impact de la pandémie sur ses chaînes d’approvisionnement et ses opérations commerciales », a déclaré le professeur Liu Bin de l’Institut chinois d’études sur l’OMC de l’Université des affaires et de l’économie internationales de Pékin.

Pour stabiliser la croissance économique, la Chine a mis en œuvre plusieurs politiques, notamment la mobilisation de fonds pour l’investissement dans les infrastructures, la réduction des coûts des services publics pour les entités du marché et l’assistance aux entreprises gravement touchées par la pandémie pour les aider à alléger leurs charges financières.

Selon Liu, le rebond de la croissance économique chinoise devrait être plus rapide que sur le marché international, ce qui est important pour renforcer la confiance dans la reprise économique mondiale.

En raison du rôle important de la Chine dans le commerce mondial, sa reprise économique pourrait insuffler de la vitalité à l’économie mondiale, a déclaré Liu.

Les données de l’Administration générale des douanes montrent que le commerce total de marchandises de la Chine a atteint 42 070 milliards de yuans (environ 6 210 milliards de dollars) en 2022, se classant au premier rang mondial pour une sixième année consécutive.

En outre, les données officielles montrent que la Chine a dominé le monde des exportations pendant 14 années consécutives, occupant 14,7% du marché mondial des exportations.

«Outre le rôle important que joue la Chine dans le commerce mondial, ses exportations contribuent également grandement à la croissance de son PIB», a déclaré Bai Rangrang, professeur associé au Département d’économie appliquée de l’École de gestion de l’Université de Fudan.

«Dans une certaine mesure, cela a comblé l’écart de la baisse de la consommation des ménages et des investissements des entreprises l’année dernière», a-t-il déclaré, notant qu’un facteur important derrière cela est que la Chine s’est ouverte davantage au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *