mardi, février 13

La tournée africaine de Wang Yi le mène en Egypte, en Tunisie, au Togo et en Côte d’Ivoire

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a entamé le 13 janvier une tournée dans quatre pays africains : le Togo, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et l’Égypte.

Le diplomate chinois sera accompagné des vice-ministres des Affaires étrangères et du Commerce, du vice-président de l’Agence chinoise de coopération internationale et d’un certain nombre de hauts dirigeants.

L’Afrique, terre privilégiée

« Wang Yi se rendra en Egypte, en Tunisie, au Togo et en Côte d’Ivoire du 13 au 18 janvier« , a confirmé Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Cette dernière a indiqué qu’il s’agit de la « 34ème année consécutive qu’un ministre chinois des Affaires étrangères effectue la première visite en Afrique au début de l’année ».

Sa visite a pour but de mettre en œuvre le résultat du Dialogue des dirigeants Chine-Afrique, de s’accorder avec la partie africaine sur le FOCAC 2024, de faire progresser l’amitié traditionnelle entre la Chine et l’Afrique et de consolider l’élan de solidarité et de coopération entre la Chine et l’Afrique.

Première visite en Tunisie

Le ministre chinois séjournera en Tunisie du 14 au 16 janvier, ont rapporté des médias tunisiens citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Cette visite coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Tunisie, le 10 janvier 1964.

D’ailleurs, la Tunisie était l’un des premiers pays africains à établir des relations diplomatiques avec la Chine et figurant parmi les premiers pays africains à établir des relations diplomatiques avec la Chine et des pays qui ont voté pour la résolution n° 2758 des Nations unies, publiée le 25 octobre 1971, en vertu de laquelle le gouvernement de la République populaire de Chine a été reconnu comme l’unique représentant du peuple chinois.

Lors de cette visite, la Chine et la Tunisie vont finaliser la négociation d’un protocole d’accord entre le ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger et l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement, qui constituera un cadre général pour la mise en œuvre des projets de coopération dans des domaines prioritaires tels que la santé, l’économie verte, les technologies de communication et la lutte contre le changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *