Le 28 mai, la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach et la société chinoise Sinopec Overseas Oil & gas Limited (SOOGL) ont conclu un contrat de partage de la production pétrolière sur le périmètre de Zarzaitine (Illizi), au sud-est du pays.

Ce contrat s’élève à 490 millions de dollars, selon l’entreprise algérienne qui a indiqué dans un communiqué de presse qu’il entre «dans le cadre de la loi 19-13 régissant les activités hydrocarbures qui prévoit la réalisation d’un projet de récupération des réserves de pétrole brut permettant la récupération de près de 95 millions de baril d’huile».

«Ce contrat d’une durée de 25 ans a été signé par le vice-président en charge de l’Activité exploration et production de Sonatrach, Mohamed Slimani, et le directeur général de Sinopec Overseas Oil & gas Limited, Wu Xiuli, lors d’une cérémonie organisée au niveau du siège de la direction générale de Sonatrach», a précisé le communiqué.

L’accord a été signé en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, du représentant de l’ambassadeur de Chine en Algérie, Chen Zhong, du P-DG de Sonatrach, Toufik Hakkar, ainsi que des représentants des deux sociétés.

Selon une source, citée par l’agence Anadolu, ce contrat prévoit la mise en œuvre d’une série de travaux, parmi lequel le revamping de l’Unité Gas Lift; le forage de douze nouveaux puits de développement; des travaux de Work over pour la recomplétion de six puits existants; et le raccordement des nouveaux puits de développement et la maintenance des installations de surface existantes.

Le contrat prévoit aussi la récupération des gaz torchés et la réduction des émissions de carbone. «La signature de ce contrat couronne les négociations menées dans le cadre du mémorandum d’entente signé entre les deux sociétés en date du 20 mai 2021 et traduit la volonté des deux parties de poursuivre leur partenariat historique et de renforcer leur coopération dans le domaine de la production des hydrocarbures», a indiqué le représentant de la société Sonatrach.

La société chinoise SOOGL est présente en Algérie depuis 2003 et exploite avec Sonatrach le périmètre contractuel de Zarzaitine, dans le cadre d’un contrat d’association basé sur l’augmentation du taux de récupération des réserves de pétrole brut.

En 2021, le groupe algérien et son partenaire chinois ont signé un contrat et un mémorandum d’entente dans le cadre de la prolongation de leur partenariat et de la recherche de nouvelles opportunités.

Ce mémorandum d’entente visait à identifier les opportunités d’investissement conjoint pour l’Algérie et la Chine dans les projets d’exploration et de production d’hydrocarbures, intégrant une coopération dans le domaine du GNL et de la pétrochimie, en Algérie et à l’étranger.