vendredi, juillet 12

L’Australie envisage d’aller à l’OMC contre la Chine

L’Australie envisage d’approcher l’Organisation mondiale du commerce (OMC) après que la Chine a annoncé des droits antidumping et anti-subventions totalisant 80,5% sur les importations d’orge australiennes à partir du 19 mai.

Le ministre de l’Agriculture David Littleproud, a indiqué à Sky News que « nous nous réservons le droit et envisageons d’aller à l’OMC pour que l’arbitre prenne une décision ».

Lire aussi : Beijing compte statuer sur l’orge australien

Le ministère chinois du Commerce a annoncé, le 18 mai, des mesures antidumping et anti-subvention sur l’orge importée d’Australie.

« L’industrie chinoise a subi des dommages substantiels, et il existe un lien de causalité entre le dumping et les dommages causés à l’industrie nationale », a indiqué le ministère dans une décision finale à l’issue d’enquêtes sur les importations.

A partir du 19 mai, les droits antidumping et anti-subvention seront respectivement prélevés à des taux de 73,6% et 6,9% pour une période de cinq ans, a indiqué le ministère sur son site Internet.

Après avoir reçu des demandes de la Chambre de commerce international de Chine, le ministère a lancé des enquêtes antidumping et anti-subvention sur ces produits les 19 novembre et 21 décembre 2018.

Cette récente décision a été prise conformément aux lois chinoises et aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a expliqué le ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *