Face à l’ampleur de la pandémie de Covid-19, le maire de la ville de Nice a pris la décision d’annuler la bataille de fleurs et le corso nocturne prévus le 28 février dans le cadre du Carnaval, «à titre préventif».

«Cela me parait être la décision la plus responsable alors que la Ligurie et le Piémont font l’objet de mesures» contre le coronavirus, explique le maire, Christian Estrosi.

« Le Roi sera quand même brûlé dimanche soir en petit comité, le feu d’artifice est annulé » ont indiqué les autorités niçoises. « Pour l’heure aucun cas n’a été détecté à Nice », a rassuré le maire Christian Estrosi.

« La santé passe avant l’économie » a-t-il ajouté. Dans un sondage publié sur le site Internet de Nice-Matin, 72% des interrogés (2.353 personnes sur 3.255) s’étaient prononcés pour l’annulation de l’événement ainsi que de celle de la Fête du citron.