« La transformation du système énergétique mondial pourrait sortir des rails alors que la pandémie de COVID-19 en cours continue d’occasionner des dommages économiques et sociaux », a averti mercredi le Forum économique mondial dans un rapport annuel sur la transition énergétique.

Dans son rapport intitulé « Indice de transition énergétique (ETI) 2020 : de la crise au rebond », le Forum a indiqué que la transition énergétique mondiale des combustibles à base de carbone vers des sources d’énergie respectueuses du climat progressait lentement, mais de manière régulière.

L’ETI mesure la performance actuelle du système énergétique de 115 pays et leur état de préparation à la transition énergétique. « Sur ces 115 pays (…) 94 contribuant à plus de 70% des émissions mondiales de dioxyde de carbone ont amélioré leur score depuis 2015 », selon le rapport.

Or l’organisation internationale de coopération public-privé a constaté que « les circonstances ont radicalement changé au cours des premiers mois de 2020 en raison de perturbations aggravées par la crise sanitaire ».

« Au-delà de l’incertitude sur ses conséquences à long terme, le COVID-19 a déclenché des effets en cascade en temps réel », tels que : l’érosion de près d’un tiers de la demande mondiale d’énergie; la volatilité des prix du pétrole et ses implications géopolitiques; le retard ou l’arrêt des investissements et des projets; et des incertitudes quant aux perspectives d’emploi dans le secteur énergétique.