Les audiences d’extradition au Canada concernant la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, recherchée pour fraude aux États-Unis, devraient se poursuivre jusqu’en 2021, après que Covid-19 mit un frein au dossier.

Lors d’une audience à la Cour suprême de Vancouver le 3 mai, la défense de Meng Wanzhou et les avocats du gouvernement canadien représentant les intérêts américains dans l’affaire ont suggéré conjointement que les audiences soient prolongées jusqu’au début de 2021.

Les audiences sur cette affaire, qui ont attiré l’attention du monde entier et mis à mal les relations de la Chine avec les États-Unis et le Canada, devaient normalement durer jusqu’en octobre ou novembre 2020.

Mais la pandémie de Covid-19 a forcé la suppression de ce calendrier. La Cour suprême de la Colombie-Britannique a interrompu ses activités normales en mars par mesure de précaution en cas de pandémie.