Le gouvernement a annoncé des sanctions contre le secteur des VTC (véhicules avec chauffeur) en raison de ses manquements en matière de sécurité. Parmi les entreprises, Didi Chuxing sera condamné à une amende après la mort de deux passagères dans des incidents distincts survenus cette année.

Didi a enfreint de nombreuses règles de sécurité, ce qui constitue un « risque majeur », pour le ministère chinois des Transports, qui a souligné dans un communiqué, que le fait de ne pas identifier correctement les conducteurs était un haut risque.

« Les procédures pour vérifier les qualifications et les antécédents d’un conducteur sont inexistantes. La gestion des salariés et des véhicules de la société échappe à tout contrôle », a souligné le ministère au sujet de Didi, qui contrôle environ 90% du marché chinois des services de VTC.

Le ministère compte « sévir sévèrement » contre les entreprises ayant recours à des chauffeurs interdits d’exercer et va infliger des amendes à l’encontre des dirigeants et des représentants de Didi. Aucun montant n’a été divulgué pour le moment.

L’agression et le meurtre de deux passagères cette année a suscité un vif émoi. Ces dernières utilisaient le service Hitch de Didi. Dans l’un de ces incidents, le conducteur a pu contourner les contrôles de sécurité de l’application de Didi en utilisant le compte d’un membre de sa famille, alors même qu’il avait déjà fait l’objet d’un signalement pour harcèlement.