dimanche, février 11

Étiquette : sanction

Les amendes pour blanchiment d’argent montent en flèche
ECONOMIE

Les amendes pour blanchiment d’argent montent en flèche

Les institutions financières qui ne parviennent pas à se prémunir efficacement contre le blanchiment d'argent ont été sanctionnées par une forte augmentation des amendes, après le changement réalisé par la Banque Populaire de Chine du mode de calcul des sanctions. La Banque populaire de Chine (PBOC) a infligé près de quatre fois plus d’amendes au premier trimestre de 2020 qu’au cours de la même période en 2019. 93 institutions et leur personnel ont été pénalisé pour un montant total de 183 millions de RMB (24 millions d'euros) pour des infractions à la réglementation sur le blanchiment d'argent, au cours de la période de janvier à mars. Jusqu'à récemment, de nombreux contrevenants n'auraient à payer les centaines de milliers de RMB pour des infractions de blanchiment d'argent. Ce man...
Une élue du Guomindang demande la hausse des amendes pour harcèlement
TAIWAN

Une élue du Guomindang demande la hausse des amendes pour harcèlement

La députée du Kuomintang (KMT), Wan Mei-ling, a déclaré que de nombreux cas de harcèlement se produisant sur le lieu de travail impliquent des personnes abusant de leur autorité pour harceler sexuellement leurs collègues. Cette dernière réclame des amendes plus importantes pour punir le harcèlement sexuel, affirmant que les amendes actuelles n'ont pas réussi à dissuader un nombre croissant de cas. Au cours des onze dernières années, le nombre de cas signalés de harcèlement sexuel a quintuplé, mais les contrevenants n'ont été condamnés qu'à une amende d'environ 20 000 NT $ (612€) en moyenne par infraction, ce qui montre que les amendes n'ont pas empêché un tel comportement, a indiqué Wan Mei-ling le 3 avril devant les députés du Yuan législatif, à Taipei. Les lois devraient être mo...
La Chambre des représentants vote pour protéger le Dalaï Lama
Chine-Etats-Unis, MONDE, Tibet

La Chambre des représentants vote pour protéger le Dalaï Lama

La Chambre des représentants aux Etats-Unis a voté le 28 janvier en faveur de sanctions contre des responsables chinois qui interféreraient dans le choix du prochain Dalaï Lama, leader spirituel tibétain actuellement âgé de 85 ans. Cette loi prévoit la possibilité pour les autorités américaines de geler les avoirs américains de tout responsable chinois cherchant à identifier et à installer un Dalaï Lama approuvé par Beijing, après la mort de l'actuel chef religieux, censé se réincarner. Ces responsables se verraient également interdire l'entrée sur le territoire américain. Cette loi doit encore être approuvé au Sénat, présidé par patron des Républicains, Marco Rubio, qui y disposent de la majorité. Ce dernier a promis de soutenir ce projet de loi. Par la suite, elle devra être soumis...
Les parents favorables aux punitions des enseignants
Education, SOCIETE

Les parents favorables aux punitions des enseignants

Une enquête lancée par le quotidien China Youth Daily a montré que 74,3% des parents d'élèves du primaire ou du secondaire étaient favorables à un projet de règlement permettant aux enseignants de discipliner les élèves si nécessaire. Le règlement, publié en novembre 2019 par le ministère de l'Éducation, sera amendé ou pas par l'opinion publique. Le texte donne le droit aux enseignants des écoles intermédiaires et élémentaires de critiquer et d'exercer des sanctions appropriées contre les élèves qui violent la discipline scolaire, l'ordre social, les lois et les règles, ainsi que ceux qui causent chaos ou perturber la leçon. 68,2% des personnes interrogées pensaient qu'il était courant que les enseignants des écoles intermédiaires et élémentaires n'osent pas punir les élèves, même si...
Le géant des VTC Didi sanctionné
Police et Justice, SOCIETE

Le géant des VTC Didi sanctionné

Le gouvernement a annoncé des sanctions contre le secteur des VTC (véhicules avec chauffeur) en raison de ses manquements en matière de sécurité. Parmi les entreprises, Didi Chuxing sera condamné à une amende après la mort de deux passagères dans des incidents distincts survenus cette année. Didi a enfreint de nombreuses règles de sécurité, ce qui constitue un "risque majeur", pour le ministère chinois des Transports, qui a souligné dans un communiqué, que le fait de ne pas identifier correctement les conducteurs était un haut risque. "Les procédures pour vérifier les qualifications et les antécédents d’un conducteur sont inexistantes. La gestion des salariés et des véhicules de la société échappe à tout contrôle", a souligné le ministère au sujet de Didi, qui contrôle environ 90% du...
Fin des importations chinoises de charbon venant de Pyongyang
Asie/Pacifique, MONDE

Fin des importations chinoises de charbon venant de Pyongyang

Beijing vient d'annoncer la fin de toutes ses importations de charbon en provenance de Corée du Nord jusqu'à la fin de l'année 2017. Cette décision intervient après le dernier test de missile et l'appel des Etats-Unis à des mesures accrues de la part de Pékin. "La Chine va cesser momentanément ses importations de charbon en provenance de Corée du nord pour le reste de cette année", a indiqué le ministère du commerce. Cette mesure entre en vigueur aujourd'hui et jusqu'au 31 décembre 2017.  Elle concerne également "les cargaisons pour lesquelles les procédures douanières ne sont pas terminées", a-t-il précisé. En novembre 2016, le Conseil de sécurité des Nations Unies avait adopté, en accord avec Beijing, un plafonnement des ventes nord-coréennes de charbon à 400,9 millions de dolla...
Les importations chinoises de charbon de Pyongyang critiquées
Asie/Pacifique, MONDE

Les importations chinoises de charbon de Pyongyang critiquées

Beijing a augmenté ses importations de charbon de Corée du Nord, en dépit des sanctions internationales instaurées contre le programme nucléaire de Pyongyang. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté ce mercredi 30 novembre, en accord avec Beijing, un plafonnement des ventes nord-coréennes de charbon à 400,9 millions de dollars (ou 7,5 millions de tonnes) par an à partir du 1er janvier 2017, soit une réduction de 62% par rapport à 2015. La Chine est le seul débouché pour le charbon nord-coréen, et est le seul allié et principal partenaire économique de Pyongyang. Rappelant l'essai nucléaire du 9 septembre, raison de cette nouvelle sanction, l'ambassadeur de Chine à l'ONU, Liu Jieyi a réaffirmé que "le gouvernement chinois est fermement opposé à une telle action". Cependant, Beijing a im...