Le Japon va imposer des tests Covid-19 aux visiteurs en provenance de Chine continentale, a annoncé le Premier ministre, Fumio Kishida, le 27 décembre, après l’annonce de la fin prochaine des quarantaines obligatoires à l’arrivée en Chine.

Cette mesure sera mise en vigueur le 30 décembre. Ainsi, les visiteurs en provenance de Chine seront les seuls au Japon à devoir automatiquement passer un test Covid, mis à part n’importe quel voyageur présentant des symptômes à son arrivée sur le territoire nippon.

Il y a «des informations selon lesquelles les infections se répandent rapidement» en Chine, a expliqué Fumio Kishida lors d’une conférence de presse. De plus, «il est difficile d’établir précisément la situation (en Chine, NDLR) en raison d’importantes divergences entre les autorités centrales et locales ainsi qu’entre le gouvernement et le secteur privé», a-t-il expliqué. «Cela génère une inquiétude croissante au Japon».

La Chine a annoncé la fin des quarantaines obligatoires à l’arrivée sur son territoire, à partir du 8 janvier. Cette mesure était la dernière d’une longue série visant à lutter contre la pandémie de Covid-19 qui étaient en vigueur depuis 2020.

Suivez l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Chine

Mais la sortie de cette stratégie «zéro-Covid» depuis le 7 décembre s’est accompagnée d’une envolée inquiétante des infections dans le pays. D’ailleurs, les autorités chinoises ont cessé de publier des données quotidiennes sur la situation sanitaire. Car les chiffres officiels étaient critiqués tant leur sous-estimation des cas d’infection et des décès était devenue flagrante.

S’ils sont testés positifs à leur arrivée au Japon, les voyageurs en provenance de Chine se verront imposer une quarantaine de sept jours dans des établissements prévus à cet effet.

Le nombre de vols vers le Japon au départ de Chine continentale va être limité, a précisé Fumio Kishida. Le Japon s’est entièrement rouvert aux visiteurs étrangers depuis début octobre, après deux ans et demi de quasi-fermeture de ses frontières à cause de la pandémie.

En novembre 2022, 934.500 visiteurs étrangers sont arrivés au Japon, environ 40% du niveau de novembre 2019, avant la pandémie. En 2019, les visiteurs de Chine continentale avaient représenté 30,1% du total des visiteurs étrangers au Japon.