lundi, mai 20

Le Kremlin affiche son soutien à la Chine

Le Kremlin s’est dit « solidaire » de la Chine, après la mise en garde du dirigeant chinois Xi Jinping à son homologue américain Joe Biden lui intimant de ne « pas jouer avec le feu » avec Taïwan.

« Bien entendu, nous sommes solidaires, nous avons du respect pour la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, lors d’une conférence de presse.

Ce dernier a mis en garde contre « toute mesure susceptible d’enflammer » la situation. Dmitri Peskov a répondu à une question concernant la mise en garde de Xi Jinping lors d’un entretien avec Joe Biden au sujet de Taïwan, que Pékin considère comme une partie de son territoire à reprendre, par la force si nécessaire.

La Chine menace depuis plusieurs jours de « conséquences » si la cheffe des députés américains Nancy Pelosi se rend sur l’île. Bien que des responsables américains se rendent fréquemment à Taïwan, Pékin considère qu’un voyage de Nancy Pelosi, l’un des plus hauts personnages de l’Etat américain, serait une provocation majeure.

Lire aussi : Nancy Pelosi devrait se rendre à Taïwan, colère de Pékin

De son côté, le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré le 28 juillet le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en marge de la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Wang Yi a indiqué que « face à l’actuelle situation internationale grave et complexe, la Chine et la Russie, en tant que grands pays et membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, devraient renforcer leur communication stratégique en temps opportun, ce qui contribuera à démontrer la situation fondamentale du partenariat de coordination stratégique global Chine-Russie, à promouvoir le développement sain et stable de leurs relations bilatérales, à maintenir et pratiquer un véritable multilatéralisme et à faire avancer le développement de l’ordre international dans une direction juste et raisonnable ».

De son côté, Sergueï Lavrov a indiqué que les « relations russo-chinoises avaient résisté à l’épreuve de la situation internationale, ce qui démontrait pleinement l’amitié traditionnelle et la confiance stratégique mutuelle liant les deux pays ».

La Russie est disposée à maintenir des échanges étroits de haut niveau avec la Chine et à promouvoir la coopération pragmatique dans divers domaines, selon le ministre russe, cité par l’agence de presse Xinhua.

« La Chine et la Russie devraient continuer à renforcer la coordination dans les affaires multilatérales, soutenir le rôle central de l’ONU dans les affaires internationales, maintenir l’ordre international fondé sur le droit international et aider les pays en développement à adhérer à l’indépendance », a suggéré Sergueï Lavrov .

La Chine et la Russie ont convenu de travailler plus étroitement au sein de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR) et de l’Union économique eurasienne (UEE) afin de promouvoir la connectivité régionale et le développement commun.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *