La Chine a averti que « si la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, persistait à vouloir se rendre à Taiwan, la Chine prendra des mesures fermes et vigoureuses pour sauvegarder résolument sa souveraineté et son intégrité territoriale ».

ZHAO LIJIAN RAPPELLE LES COMMUNIQUES SINO-AMÉRICAINS

Cette déclaration a été faite par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, le 7 avril, lors d’un point presse. Ce dernier a exhorté les Etats-Unis à « s’en tenir au principe d’une seule Chine et aux stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains », assurant que la visite prévue de Nancy Pelosi à Taiwan devrait être immédiatement annulée.

« Dans le cas contraire, la partie américaine devra assumer toutes les conséquences qui en découlent », a indiqué Zhao Lijian, qui a ajouté que la Chine a fait des observations solennelles auprès de Washington.

Ce dernier a également déclaré que la Chine s’oppose à toute forme d’échange officiel entre les Etats-Unis et Taiwan, ajoutant que « le Congrès américain doit strictement respecter la politique d’une seule Chine que soutiennent les Etats-Unis ».

Pour Zhao Lijian, « la démarche de Mme Pelosi, si elle se concrétisait, violerait gravement le principe d’une seule Chine et les dispositions des trois communiqués conjoints sino-américains, porterait gravement atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale, impacterait massivement la base politique des relations sino-américaines et enverrait le très mauvais signal de soutien aux forces séparatistes de l’indépendance de Taiwan ».

WANG YI DÉNONCE

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a évoqué « de manière claire et solennelle la position de la Chine sur les informations de la presse selon lesquelles la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, allait se rendre à Taiwan », a révélé l’agence de presse Xinhua.

WAng Yi a tenu ces propos au cours d’une conversation téléphonique avec Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique du président français Emmanuel Macron.

Ce dernier a expliqué que « la situation internationale actuelle était de plus en plus agitée », et a indiqué que « les Etats-Unis appelaient au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale d’un pays sur la question de l’Ukraine, mais piétinaient ouvertement la ligne rouge que constitue le principe politique d’une seule Chine sur la question de Taiwan ».

« Il s’agit d’un double standard flagrant », a assuré Wang Yi. Selon lui, « une visite à Taiwan de Mme Pelosi, une haute dirigeante politique américaine, constituera une provocation malveillante contre la souveraineté chinoise et une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, et enverra un signal politique extrêmement dangereux au reste du monde ».

« Si les Etats-Unis insistent pour continuer sur cette voie, la Chine répondra avec fermeté, et la partie américaine en supportera toutes les conséquences », a-t-il ajouté.

« Ces derniers jours, l’ambassadeur chinois Qin Gang et l’ambassade de Chine aux Etats-Unis ont élevé de vives protestations auprès du Congrès et du gouvernement américains à propos de la visite annoncée de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, et exprimé la position solennelle de la Chine, exhortant la partie américaine à respecter le principe d’une seule Chine, ainsi que les dispositions des trois Communiqués conjoints sino-américains, et à annuler le projet de visite de la présidente Pelosi à Taiwan », a déclaré un porte-parole de l’ambassade, selon un communiqué sur le site de l’ambassade.