jeudi, mai 23

Le marché chinois des vins mousseux très prisé par LVHM

L’épidémie de Covid-19 a affecté le marché mondial de la consommation de vin, mais LVHM est parvenu à maintenir ses ventes annuelles au cours du moins de septembre 2020.

« Les ventes ont complètement stagné au début de l’année. Mais à mesure de la reprise de l’industrie alimentaire dans le contexte des mesures anti-épidémiques régulières, notre vin s’est vendu rapidement, ce qui montre que notre produit a été reconnu par les consommateurs chinois », a déclaré Su Long, responsable du Domaine Chandon Ningxia.

Le groupe français LVMH a investi a investi dans le Domaine Chandon Ningxia, situé au pied oriental des monts Helan de la région autonome Hui du Ningxia. Il s’agit de l’un des six Domaines Chandon de vin mousseux.

En 2009, LVHM a envoyé des experts afin de trouver un site approprié à la production de vin mousseux haut de gamme en Chine.

Les experts ont choisit le pied oriental des monts Helan se situe entre 37° et 39° de latitude nord, car il présente les avantages d’un ensoleillement abondant, de faibles précipitations et de grandes différences de température entre le jour et la nuit.

Grâce à ces conditions supérieures du terroir et au soutien important du gouvernement, le groupe a décidé de mettre en place son premier projet de vin chinois dans le Ningxia.

En juin 2013, le Domaine Chandon Ningxia a été établi par le groupe français, qui a lancé l’année suivante, le premier lot de vin mousseux Chandon fabriqué localement a été mis en vente.

« La mise en place du Domaine Chandon Ningxia comble le vide du domaine de vin mousseux à méthode traditionnelle en Chine, ainsi que l’absence de vin mousseux fabriqué au pied oriental des monts Helan », a déclaré Su Long, responsable du Domaine Chandon Ningxia.

Ces dernières années, la zone de production au pied oriental des monts Helan a connu un franc succès. De nombreux capitaux nationaux et étrangers ont commencé à y investir.

Actuellement, la région est devenue la plus grande zone de production de raisins de cuve concentrée et contiguë en Chine, avec une superficie de plantation de 32.800 hectares et une production annuelle de 130 millions de bouteilles de vin.

« Sans aucun doute, l’avenir du vin chinois se trouve dans le Ningxia » a noté Jancis Robinson, spécialiste mondial du vin. D’après Su Long, « le vin mousseux reste une nouveauté sur le marché chinois ».

« Pour que davantage de consommateurs chinois le découvrent et l’apprécient, il est nécessaire d’étudier la culture alimentaire de la Chine et de donner une identité culturelle aux consommateurs », a souligné ce dernier.

A la suite d’analyse du marché chinois, Su Long et son équipe ont intégré des éléments chinois dans le vin mousseux: « ce produit s’appelle Chandon Xi (‘Xi’ signifie ‘bonheur’ en chinois), et la bouteille est rouge et or, ce qui est particulièrement populaire sur le marché du mariage. Un autre produit pouvant être dégusté à température ambiante et qui n’est pas limité par l’occasion a la faveur des jeunes ».

Ce dernier a indiqué que ces deux vins sont aujourd’hui très populaires et que la prochaine étape consiste à augmenter leur production. « A l’avenir, le Domaine Chandon Ningxia renforcera la recherche et le développement de vins mousseux adaptés à la culture et aux consommateurs de la Chine et s’efforcera de devenir la première marque de vin mousseux en Chine », selon le responsable du Domaine Chandon Ningxia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *