« Le marché du travail a fait preuve de résilience, ajoutant 9,84 millions d’emplois au cours des huit premiers mois de cette année », a déclaré Zhang Jinan, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Des craintes persistent autour du ralentissement économique en Chine et dans le minde. Pour le ministre, la croissance du marché du travail représente 89% des emplois visés en Chine pour 2019.

«Le chômage a également été maîtrisé, oscillant autour de 5,2% en août, à 5,2%», a expliqué ce dernier, ajoutant que le marché du travail semblait équilibré au deuxième trimestre, avec un ratio offre/candidature de 1,22.

Le pays a connu une accélération de l’expansion du secteur des services au cours des dernières années, entraînant une demande énorme de main-d’œuvre, ce qui, selon le ministre, a contribué à la création d’emplois durables.

Le ministre a asouligné que les mesures de relance du gouvernement ont également joué un rôle, évoquant les efforts de Beijing pour renforcer l’emploi en réduisant les impôts des entreprises privées et en offrant des subventions aux employeurs qui s’abstiennent de réduire leurs effectifs en période difficile.

Dans une telle conjoncture, le gouvernement compte réduire les impôts et taxes des sociétés et inciter la création d’entreprises pour renforcer l’emploi.

Les chiffres fournis par le bureau ministériel ont montré que les réductions des cotisations de sécurité sociale à la charge des entreprises s’élèveraient à 300 milliards de yuans (37 milliards d’euros) d’ici la fin de l’année, un effort qui allégera grandement leurs charges.