Le Parti Communiste Chinois au cœur de la coopération multipartite en Chine: 1921-2021

par | Mai 14, 2021 | Coin des Idées, Yoro Diallo

Par Yoro Diallo – En cette année du Centenaire du Pari Communiste Chinois, il faut plus qu’une encyclopédie pour enseigner sur les 100 ans de ce Parti d’avant-garde du Grand Peuple Chinois, noyau du leadership du système de Partis Politiques en Chine.

Logo du centenaire du PCC

En examinant ce système, nous notons qu’il diffère de celui, existant dans les pays occidentaux qui se qualifient de « pays démocratiques » sur la base de critères qu’ils sont les seules à établir. Dans nombre de ces pays, le système politique est une véritable scène de lutte permanente pour le pouvoir, où s’affrontent généralement deux ou trois Partis politiques désignés Partis de droite, de gauche ou d’extrême droite.

Un Parti centriste peut bien exister selon certaines circonstances. Ces Partis tirent pour l’essentiel leur légitimité de détenteurs (classes) des moyens de domination économiques et financiers en relation avec des lobbies, des magnats de médias et parfois de vraies mafias. La concurrence farouche et l’adversité féroce qui s’installent entre les Partis, participent parfois des causes profondes de conflits sociaux, ethniques, susceptibles de conduire à la déstabilisation de tout un pays. Les peuples Africains souffrent de ses systèmes adoptés telle une camisole de force

A travers le monde, le système de Partis politiques est généralement déterminé par les conditions (l’histoire, la culture et le développement) propres à chaque pays. La diversité des systèmes de Partis est liée à la diversité des sociétés humaines, de l’histoire des Nations et des parcours des peuples.

En République Populaire de Chine le système de Partis politiques se nourrit des expériences historiques du Peuple Chinois, de l’engagement patriotique et de la sincère coopération entre neuf (9) Partis politiques et des Personnages non affilies à des Partis (les Indépendants). Ici, le système de Partis politiques adopté par le peuple est connu sous le nom de « coopération multipartite et de consultation politique » sous la direction du Parti Communiste Chinois.

Ce système qui a été construit au cours de longues années de lutte révolutionnaire, de développement national, de réformes socialistes est un système politique qui répond aux conditions de la Chine. La Constitution de la République Populaire de Chine stipule que « le système de coopération multipartite et de consultation politique sous la direction du Parti Communiste Chinois continuera d’exister et de se développer pendant encore longtemps ».

Le Parti Communiste Chinois et les autres Partis politiques du pays sont tenus de considérer la Constitution comme « la norme fondamentale de leur conduite, de défendre la dignité de la Constitution et d’assurer sa mise en œuvre ».

En Chine le système de coopération multipartite et de consultation politique  constitué de neuf Partis politiques et des personnages non affiliés à un Parti (les Indépendants) se présente comme suit: le Parti Communiste Chinois (PCC), l’Association Nationale Démocratique de la Construction de la Chine (ANDCC), l’Association Chinoise pour la Promotion de la Démocratie (ACPD), China Zhi Gong Dang (CZGD), le Comité Révolutionnaire du Kuomintang Chinois (CRKC), la Ligue Démocratique Chinoise (DCL), la Ligue de l’Autonomie Démocratique de Taiwan (LADT), le Parti Démocratique des Paysans et Ouvriers Chinois (PDPOC), Jiu San Society et les Indépendants. Ce système fait place à un noyau du leadership assuré par le Parti Communiste Chinois pour « la cause du socialisme aux caractéristiques chinoises ».

Parc d’attraction du PCC à Wuhan

Le Parti Communiste Chinois incarne la tendance du développement des forces productives chinoises et les intérêts fondamentaux de l’écrasante majorité du Peuple chinois. La ligne philosophique qui guide l’action du PCC repose sur le marxisme-léninisme, la pensée de Chairman Mao, la théorie de Deng Xiaoping et la vision de Xi Jinping. Dès sa fondation le 1er juillet 1921, le Parti Communiste Chinois a engagé une vaillante lutte qui a durée 28 longues années pour vaincre le féodalisme, l’impérialisme et le capitalisme bureaucratique.

Il a conquis le pouvoir d’État et fondé la République Populaire de Chine (RPC) le 1er Octobre 1949. Après la fondation de la Chine Nouvelle, le PCC Parti au pouvoir, a établi le système socialiste de base, mené le Peuple Chinois multiethnique sur la voie de la transformation du pays, du progrès et du renouveau de la Nation Chinoise. En 1978, lors du onzième Comité Central, le PCC a mené une étude approfondie des expériences acquises et pris « la décision stratégique de changer d’orientation  pour la modernisation socialiste ».

Ce fut un tournant décisif dans l’histoire du Parti mais aussi de celle de la Chine. Le développement économique est devenu la pièce angulaire des actions du PCC. Fermement attaché à « la Réforme et à l’Ouverture », le Parti Communiste Chinois a conduit le peuple Chinois à des réalisations extraordinaires reconnues par le monde entier.

Le Parti a méthodiquement façonné les théories, la ligne, les principes et les politiques de « construction du socialisme aux caractéristiques chinoises » et a entamé « une nouvelle ère de développement socialiste ». De nos jours les structures du PCC sont présentes dans toutes les municipalités, les provinces et les régions autonomes du pays avec un total de plus 91 millions de membres.

Parmi les illustres personnalités qui ont dirigées le Parti en qualité de Secrétaire général/Président, il y a lieu de retenir successivement Chen Duxiu, Xiang Zhingfa, Bo Gu, Zhang Wentian, Mao Zedong, Hua Guofeng, Hu Yaobang, Zhao Ziyang et Jiang Zemin, Hu Jintao. L’actuel secrétaire général est Xi Jinping, élu en 2012.

L’Association Nationale de Construction Démocratique de Chine (China National Democratic Construction Association) a été fondée le 16 Décembre 1945 à Chongqing par des chefs d’entreprise engagés et des intellectuels patriotes.

En 1948, l’ANCDC a répondu à l’appel du PCC pour la Conférence de Consultation Politique et l’établissement d’un gouvernement de coalition démocratique. En septembre 1949, ses délégués ont pris part à la première session plénière de la CCPPC et ont activement contribué à la fondation de la République populaire de Chine. Comme ligne politique, l’ANCDC reconnait le leadership du PCC pour servir la construction du socialisme.

Attaché à la ligne directrice du « socialisme aux caractéristiques chinoises », l’ANCDC assure sa fonction de participation et de contrôle. A cet égard, il joue un important rôle dans le pays tout en respectant le principe de «coexistence à long terme et de supervision ».

L’Association Chinoise pour la Promotion de la Démocratie (China Association for Promotion Democracy) a vu le jour le 30 décembre 1945 à Shanghai. En 1948, il  a apporté son  soutien ferme au CPC et participé en Septembre 1949 à la première session plénière de la CCPPC. L’ACPD a travaillé à la formulation du programme commun, apportant ainsi une contribution capitale à la naissance de la Chine Nouvelle.

Après la fondation de la République Populaire de Chine, le Parti  a adopté le programme commun et les principes généraux de la charte de la CCPPC comme.  Dans le cadre de la Constitution de la République populaire de Chine, l’ACPD a participé aux délibérations sur les affaires d’Etat, apporté sa contribution au progrès économique, social et culturel du pays.

China Zhi Gong Dang (CZGD) est un Parti créé en Octobre 1925 à San Francisco aux USA, sous le parrainage de la société chinoise d’outre-mer « Américan Zhi Gong Tang ». Lorsqu’éclate la guerre de résistance contre l’agression japonaise, le Parti appelle ses membres à se joindre au combat et à soutenir la patrie dans sa résistance.

En mai 1947, le Parti tient son troisième congrès à Hong Kong. Il s’engage sur la voie de la nouvelle révolution démocratique sous la direction du Parti Communiste Chinois. Il répond à l ‘«appel du 1er mai» du PCC, prend part à la Conférence de Consultation Politique et la mise en place du gouvernement de coalition démocratique. En septembre 1949, il participe à la première session plénière de la CCPPC et s’implique activement dans la formulation du programme commun et de l’élection du gouvernement central populaire.

Le ciel bleu au soleil blanc, emblème du Tongmenghui, devenu ensuite celui du Kuomintang.

Le Comité Révolutionnaire du Kuomintang Chinois (CRKC) a été fondé le 1er janvier 1948 à Hong Kong par d’anciens membres du Kuomintang Chinois (Parti nationaliste) et des patriotes. Le CRKC a pris une part active à la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC). Il a apporté une remarquable contribution à la fondation de la Chine Nouvelle et joué un important rôle dans la consolidation de « la dictature démocratique du peuple ». Depuis 1978, le CRKC apporte sa contribution à la mise en œuvre de la politique de la Réforme et de l’Ouverture.

La Ligue Démocratique de Chine (China Democratic League) a été fondée le 19 mars 1941 à Chongqing, sous le nom de «Ligue chinoise des Groupes Politiques Démocratiques» (LCGPD). En septembre 1944, la CLDPG tient son congrès national à Chongqing et décide de changer de nom pour devenir « la Ligue Démocratique de Chine ».  

En octobre 1947, la LDC est  interdite par le gouvernement du KMT. En janvier 1948, la LDC tient sa 3e session plénière à Hong Kong et y installe son siège provisoire. Le Parti déclare sa coopération avec le Parti Communiste Chinois. En septembre 1949, les délégués du LDC participent à la première session plénière de la CCPPC et aux actions préparatoires de la fondation de la Chine nouvelle. Le Parti adopte le programme commun et déclare reconnaitre le leadership du PCC. La LDC est composé d’éminents intellectuels, œuvrant essentiellement dans les secteurs de la culture, de l’éducation et des sciences et des technologies.

La Ligue de l’Autonomie Démocratique de Taiwan (Taiwan Democratic Self-Government League TSL) a été créée le 12 novembre 1947 à Hong Kong par des citoyens de la province de Taiwan engagés dans des mouvements patriotiques à la suite du «soulèvement du 28 février» des populations taïwanaises. Depuis, le Parti œuvre  de concert avec le PCC dans le cadre du développement du pays

Le Parti Démocratique des Paysans et Ouvriers Chinois (Chinese Peasants and Workers Democratic Party) a été fondé le 1er août 1930 à Shanghai. En novembre 1931, l’éminent membre fondateur Deng Yanda, a été assassiné par le régime de Chiang Kai-shek. En 1935, le PDWDP est le premier Parti à répondre à « la déclaration du 1er août » du PCC. Le 10 Novembre de la même année, le Parti a tenu sa deuxième Conférence nationale des cadres à Kowloon, Hong Kong et décide de changé le nom du Parti en « Comité d’action pour la libération de la nation chinoise ».

En mars 1941, le Parti et d’autres organisations politiques, lancent « la Ligue Chinoise des Groupes Politiques Démocratiques ». En février 1947, la quatrième Conférence Nationale tenue à Shanghai décide de reprendre le nom de « Parti Démocratique des Paysans et Ouvriers Chinois ». En 1948, le Parti a répondu favorablement à «l’appel du 1er mai» du CPC.

En septembre de la même année, ses délégués participent à la première session plénière de la CCPPC, à la formulation du programme commun et à l’élection du Gouvernement Populaire Central. A la fondation de la Chine Nouvelle, le PDPOC décide de suivre la direction du PCC et de servir le socialisme.

« Jiu San Society » a été fondé par un groupe d’universitaires progressistes à Chongqing à la fin de la guerre anti-japonaise. Initialement, le Partri s’appelait le « Forum sur la démocratie et la science ». Le Parti a ensuite été rebaptisé Jiu San Society.

En chinois «Jiu San» signifie « le 3 septembre » en hommage à la victoire du peuple chinois sur l’envahisseur japonais et de la victoire remportée le 3 septembre 1945 lors la guerre mondiale antifasciste. En janvier 1949, le Parti décline sa position en faveur de «l’appel du 1er mai» du PCC et de la proposition de paix en huit points de Mao Zedong.

A la fondation de la Chine nouvelle, le Parti participe à l’administration des affaires de l’Etat, à l’exercice de la supervision démocratique et contribue remarquablement aux actes  de construction du socialisme aux caractéristiques  chinoises.

Les Personnages non Affiliés à un Parti Politique (les Indépendants) constituent des éléments importants du système de coopération multipartite en Chine. L’appellation prend son origine dans les circonstances historiques de la Nouvelle Révolution démocratique (1919-1949). En 1949, d’éminents personnages indépendants des Partis politiques étaient désignés sous le nom de « Personnages Démocratiques non affiliés à un Parti politique».  

Ils étaient pour la plupart des intellectuels qui avaient une influence remarquable en raison de leur contribution aux affaires publiques. Ces personnages qui ont choisis de n’adhérer à aucun Parti politique constituent de nos jours une composante importante du multipartisme de la CCPPC sous la direction du Parti Communiste Chinois. Ces personnages sont régulièrement invités par le Comité Central du PCC pour des consultations démocratiques et des échanges sur toutes les affaires de l’Etat.

Le Peuple Chinois multiethnique a conquis de haute et longue lutte révolutionnaire sa souveraineté, sa dignité, et sa personnalité. Il a adopté son orientation politique à la lumière de ses expériences acquise le long de son histoire et de la vision de cinq générations de leadership patriotique. Ce vaillant Peuple constitue indubitablement un exemple pour tous les peuples à travers le monde, notamment ceux d’Afrique.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :