La province de Jiangxi, dans le centre de la Chine, a déclaré une « alerte rouge » pour l’approvisionnement en eau pour la première fois après que le lac d’eau douce de Poyang, le plus grand du pays, ait baissé à un niveau record, a déclaré le gouvernement de Jiangxi.

Le lac Poyang (鄱阳湖 : póyáng hú) ou Po Yang Hu est un lac d’eau douce situé dans la province de Jiangxi. C’est la plus grande réserve d’eau douce située entièrement en Chine, avec une surface maximale, lors de la saison humide est de 5 100 km2 pour un volume d’eau de 25 km3.

La surface se réduit à environ 1 000 km2 lors de la saison sèche. Le lac Poyang constitue normalement un exutoire vital pour les crues du Yangtze, le plus long fleuve de Chine. Or cette année, le pays souffre de la sécheresse depuis le mois de juin, le niveau d’eau est passé de 19,43 mètres à 7,1 mètres au cours des trois derniers mois.

Début septembre, l’autorité locale des ressources en eau avait indiqué que le lac Poyang avait diminué à seulement 10% de sa taille normale depuis le début de la vague de sécheresse en août.

Avec des niveaux d’eau à la station hydrologique historique de Xingzi qui sont tombés à 7,99 mètres, le lac est entré dans un état d’étiage extrême le 6 septembre à 8 heures du matin.

Selon le communiqué de presse du centre de surveillance hydrologique de la province du Jiangxi, c’est la date la plus précoce jamais vue depuis le début des enregistrements en 1951. C’est même 115 jours plus tôt que d’habitude, battant également le précédent record du 30 novembre de 85 jours, établi en 2019.

Cette semaine, le centre de surveillance de l’eau de Jiangxi a déclaré que les niveaux d’eau de Poyang allaient encore baisser dans les jours à venir, les précipitations restant minimes. Les précipitations depuis juillet sont inférieures de 60% à celles de l’année précédente, a-t-il déclaré.

267 stations météorologiques à travers la Chine ont signalé des températures record en août, et une longue période de sécheresse dans le bassin du fleuve Yangtze a consdérablement réduit la production d’énergie hydroélectrique. Ce climat a endommagé la croissance des cultures avant la récolte d’automne.

De fortes pluies ont soulagé la sécheresse dans une grande partie du sud-ouest de la Chine, mais la Chine centrale continue de souffrir, avec des conditions extrêmement sèches qui durent maintenant depuis plus de 70 jours dans le Jiangxi.

Globalement, 10 réservoirs dans la province voisine d’Anhui sont tombés sous le niveau du « bassin mort« , cela signifie qu’ils sont incapables de déverser de l’eau en aval, a déclaré le bureau local de l’eau en début de semaine.

Les météorologues de l’État ont déclaré cette semaine que les conditions de sécheresse prévalaient toujours dans les parties moyennes et inférieures du Yangtze. De fait, des efforts sont demandés à l’ensemble des autorités consternées pour ensemencer les nuages et détourner l’eau d’ailleurs.