Le secteur de l’assurance en Chine a levé près de 16.000 milliards de yuans (2 187 milliards d’euros) pour l’économie réelle, a indiqué l’organe de réglementation des banques et des assurances du pays.

« Le capital de l’assurance, profitant de la longue durée et des sources stables, a offert un soutien par le biais d’investissements en titres, en obligations et en produits de gestion d’actifs d’assurance », a indiqué la Commission de contrôle des banques et des assurances de Chine (CBIRC).

Lire aussi : Beijing apportera son soutien à l’économie réelle

A la fin du troisième trimestre, le montant du capital d’assurance investi dans les obligations représentait 6,49% du volume du marché chinois des valeurs, soutenant fortement l’économie réelle et le marché des capitaux, selon les données de la CBIRC.

« Les risques liés aux actifs courants étant globalement contrôlables, le secteur de l’assurance fait état d’une utilisation régulière et prudente des fonds et de revenus d’investissement relativement stables », a noté un responsable de la CBIRC.

La Commission a indiqué son intention d’approfondir les réformes orientées vers le marché et à renforcer sa surveillance des pratiques du marché. D’autant plus que la Chine a souligné début novembre son intention d’encourager les institutions financières à faire des concessions d’intérêt appropriées pour l’économie réelle avec des mesures plus ciblées.

Liu Guoqiang, vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, a expliqué que la Chine « intensifiera ses efforts pour mieux mettre en œuvre les politiques préférentielles et prendre des mesures plus ciblées et plus efficaces pour soutenir l’économie réelle ».

Entre janvier et octobre 2020, le système financier a aidé les entreprises à économiser un total de 1.250 milliards de yuans (environ 170 milliards d’euros) grâce à la réduction des taux d’intérêt et des frais bancaires, et d’autres outils de politique monétaire.

On s’attend à ce que le pays atteigne son objectif annuel d’aider les entreprises à économiser 1.500 milliards de yuans (195 mds €), a-t-il ajouté.

Pour stabiliser les fondamentaux économiques et aider les entreprises dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la Chine a mis en place un ensemble de mesures visant à réduire les coûts de financement de ces entreprises et à accélérer les réformes des taux d’intérêt, ont indiqué les autorités.

« Ces politiques prennent effet et la confiance du marché est rétablie », a indiqué Liu Guoqiang, en promettant que le pays adhérerait à des politiques monétaires prudentes de manière plus flexible et plus appropriée, et renforcerait le soutien financier à l’économie réelle.