La Chine a adopté une série de mesures pour élargir l’ouverture de l’industrie des services et s’engage à déployer davantage d’efforts pour promouvoir l’ouverture du commerce des services à un niveau plus élevé.

La Chine «a réduit la liste négative pour les investissements étrangers depuis quatre années consécutives et a publié une liste négative pour le commerce transfrontalier des services au port de libre-échange de Hainan», a indiqué Wang Bingnan, vice-ministre du Commerce, lors d’une conférence de presse.

Ce dernier a expliqué que «la Chine a également pris des engagements d’ouverture dans 22 autres secteurs des services en signant l’accord de Partenariat économique régional global».

Le commerce des services de la Chine a pris la tête au niveau mondial pour rétablir la tendance à la croissance grâce aux efforts continus de la Chine pour promouvoir une réforme en profondeur, une ouverture à haut niveau et des innovations globales depuis le début de l’année, a expliqué le vice-ministre.

De son côté, Chen Chunjiang, responsable du ministère du Commerce, a indiqué que «la zone nationale de démonstration globale de l’ouverture de l’industrie des services et la zone pilote de libre-échange ont été créées à Beijing, tandis que quatre villes, à savoir Tianjin, Shanghai, Chongqing et Hainan, ont été choisies pour accueillir des zones pilotes pour l’approfondissement de l’ouverture du commerce des services».  

Les importations et exportations des services de la Chine ont totalisé 2.370 milliards de yuans (329 milliards d’euros) au cours de la première moitié de l’année, en hausse de 6,7% sur un an, revenant ainsi au niveau de la même période enregistrée en 2019.

La Chine a également élaboré le 14e Plan quinquennal sur le développement du commerce des services, lequel inclut pour la première fois le commerce des services numériques en conformité avec la tendance de la numérisation du secteur, tout en mettant l’accent sur la transformation verte afin de tenter d’atteindre le pic d’émission de dioxyde de carbone et les objectifs en matière de neutralité carbone, a indiqué Chen Chunjiang.

Le ministère du Commerce adoptera des mesures pour promouvoir une plus grande ouverture du secteur lors de la prochaine étape, en facilitant par exemple les flux transfrontaliers de capitaux, de technologies et de personnel, et en compilant une liste négative nationale pour le commerce des services transfrontaliers, a expliqué Wang Bingnan.