dimanche, juin 16

Le socialisme chinois développerait les théories marxistes

Au cours du 200ème anniversaire de la naissance de Karl Marx, plusieurs événements ont eu lieu dans le pays pour commémorer les théories marxistes. Durant une semaine, le gouvernement a mit en place une campagne, intitulée «Marx avait raison» afin de prouver à la jeunesse du pays que les théories du philosophe sont applicables dans la Chine moderne.

Le 24 avril 2018, le secrétaire général du PCC, Xi Jinping a qualifié l’un des livres de Karl Marx, le Manifeste du parti communiste «d’oeuvre monumentale offrant une perspective scientifique sur le développement de la société humaine, bénéficiant au peuple et recherchant la libération de l’humanité».

Ce dernier a assuré que «le Parti communiste chinois est un héritier loyal de l’esprit du Manifeste du Parti communiste». Pour des experts interrogés par l’agence de presse, Xinhua, «le socialisme chinois développe le marxisme», assurant que «la théorie du socialisme de Marx a été pratiquée et développée avec succès en Chine».

Une pensée qui ne meurt pas

Né à Trèves en Rhénanie le 5 mai 1818, Karl Marx a longtemps été ignoré par les intellectuels de son vivant, mais ses idées sociales, économiques et politiques ont rapidement été acceptées après sa mort le 14 mars 1883 à Londres.

Historien, journaliste, philosophe, sociologue, économiste, essayiste, théoricien de la révolution, socialiste et communiste allemand, il est connu pour sa conception matérialiste de l’histoire, sa description des rouages du capitalisme, et pour son activité révolutionnaire au sein du mouvement ouvrier.

Ouvrage de Karl Marx et Friedrich Engels sur La Chine

Karl Marx appartenait au cercle des «hégéliens de gauche», un groupe de penseurs athées et révolutionnaires, devenu bête noire du gouvernement prussien. Il se rend à Bonn pour devenir professeur, mais préfère finalement se consacrer à la défense de ses idées politiques. En 1842, il collabore avec le journal d’opposition «Gazette rhénane», où il devient rédacteur en chef, accentuant la tendance révolutionnaire du journal. Le gouvernement censure la Gazette, le contraignant à démissionner et à s’exiler à Paris.

En 1844, il fait la connaissance à Paris du philosophe Friedrich Engels. Les deux hommes deviennent amis, car ils partagent les mêmes idées. Par la suite, ils décident de travailler ensemble et  publient «La Sainte Famille» et «L’Idéologie allemande», un ouvrage centré sur la défense d’une conception matérialiste de l’histoire. Considéré comme un révolutionnaire dangereux, Karl Marx est expulsé de Paris et rejoint Bruxelles.

En 1847, Marx et Engels rejoignent une société secrète appelée ligue des communistes. Un an plus tard, ils rédigent le «Manifeste du Parti communiste», dans lequel, ils y exposent leur vision du monde, rappellent l’importance de la lutte des classes et s’opposent ouvertement au capitalisme. Le soulèvement parisien de 1848 permet à Karl Marx de revenir à Paris, puis en Allemagne, où il dirige «La Nouvelle Gazette rhénane» jusqu’en mai 1849. En juin, il se rend à Londres et y demeure jusqu’à la fin de ses jours, en 1883.

«Une qualité de l’œuvre de Karl Marx, c’est qu’elle peut être expliquée en cinq minutes, en cinq heures, en cinq ans ou en un demi-siècle», a indiqué le spécialiste français du marxisme Raymond Aron.

Le socialisme à la chinoise dans la ligne du marxisme

Des experts chinois ont affirmé que le socialisme à la chinoise développait le marxisme au XXIe siècle. A l’instar de Su Wei, professeur à l’Ecole du Parti du comité du Parti de Chongqing, qui a expliqué au Global Times qu’en «réalité, Marx avait déjà prédit qu’il pourrait y avoir une sorte de socialisme qui combine les principes socialistes avec les réalisations des civilisations capitalistes occidentales, mais il n’a pas dit comment ce genre de socialisme fonctionnerait puisqu’il n’y avait aucune preuve disponible de son vivant».

Karl Marx (1818-1883)

«En rendant la Chine prospère et développée, le socialisme à la chinoise prouve la prédiction de Marx et est également en train de développer et de mettre à jour le marxisme au XXIe siècle», a assuré ce dernier.

«Le marxisme n’est pas une théorie morte, et il doit être développé et innové», a déclaré Hao Lixin, doyen de l’école du marxisme à l’Université Renmin de Chine à Beijing. Pour ce dernier, «les méthodologies fondamentales et les théories du marxisme devraient être mises en avant, mais certaines conclusions devraient être ajustées et améliorées avec la pratique courante».

En juin 2016, un groupe de professeurs, scandalisés par l‘«occidentalisation» des cursus économiques. Ils ont demandé le renforcement de l’enseignement de Karl Marx dans les universités. Leurs revendications ont été formulées dans une pétition, signée par «des dizaines d’universitaires» selon le quotidien officiel Le Global Times

«Beaucoup d’entre eux (étudiants en économie, NDLR) ont subi un ‘‘lavage de cerveau » à cause des théories occidentales bourgeoises que l’on leur inculque (…) Au moins la moitié des cours d’économie devraient être dédiés au marxisme, sinon les étudiants risqueraient de devenir les fossoyeurs du système économique socialiste», se sont alarmés ces professeurs dans une lettre adressée au ministre de l’éducation.

Le quotidien conservateur, Global Times, a mit en exergue les efforts du gouvernement d’accentuer les enseignements idéologiques dans les écoles. Un des professeurs signataires Yuan Guiren avait récemment déclaré qu’ «aucune autre idéologie occidentale, sauf le marxisme, ne doit pénétrer dans les salles de cours d’université».

Xi jinping et Karl Marx

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et Président de la République populaire de Chine, a souligné l’importance d’étudier le Manifeste du Parti communiste, lors d’une réunion d’études du Bureau politique du Comité central du PCC.

Edition originale du Manifeste du Parti Communiste

Ce dernier a expliqué que «le but de l’étude du Manifeste du Parti communiste est de comprendre et de saisir la puissance de la vérité du Marxisme et d’écrire un nouveau chapitre du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère».

Le secrétaire général du PCC a assuré que l’apprentissage de cet ouvrage permettra de «consolider la croyance marxiste et de remonter jusqu’à la source de la théorie qui permet à un parti marxiste de maintenir sa nature avancée» et de «résoudre les problèmes pratiques de la Chine contemporaine grâce aux principes fondamentaux du Marxisme doit être renforcée».

Jour anniversaire, Xi Jinping a déclaré devant l’assemblée du peuple que «mentionner le marxisme sur le drapeau du Parti communiste chinois est totalement pertinent. Promouvoir sans cesse la sinisation et la modernisation du marxisme est totalement pertinent».  

Le président chinois a appelé tous les membres du PCC à lire les travaux de Marx et à considérer les théories marxistes comme «un style de vie» et «une quête spirituelle».  Il a également assuré que la Chine «continuera à brandir l’étendard du marxisme».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *