Le taux de chômage urbain de la Chine était de 5,9% en mai, en baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport au niveau enregistré en avril, selon les données du Bureau d’Etat des statistiques (BES) publiées mercredi.

Un total de 5,29 millions de nouveaux postes urbains ont été créés de janvier à mai, d’après les données publiées par le BES.

En mai, le taux de chômage urbain parmi les personnes âgées de 25 à 59 ans, soit la majorité du marché du travail, était de 5,1%.

Toutes catégories confondues, le chômage s’est établi à 5,5% sur les deux premiers mois de l’année 2022, contre 5,1% en décembre 2021, a annoncé le BES, en mai dernier, expliquant qu’il s’agit de l’augmentation le plus rapide depuis un an.

Le taux de chômage est particulièrement surveillé par le gouvernement, et calculé pour les urbains. Il avait atteint un record absolu de 6,2% en février 2020, au plus fort de l’épidémie de Covid-19, avant de refluer.

Ce taux recensé est calculé sur la base du nombre de chômeurs ayant participé à l’enquête sur l’emploi dans les zones urbaines, y compris les travailleurs migrants dans les villes.

La Chine s’efforce de créer plus de 11 millions de nouveaux emplois urbains par an, et de maintenir un taux de chômage urbain recensé ne dépassant pas 5,5% en 2022, d’après le rapport d’activité du gouvernement.

Pour cela, « la Chine applique des mesures spécifiques visant à maintenir la stabilité de l’emploi, et a aidé 1,96 million de personnes sans emploi à réintégrer la population active au cours des cinq premiers mois de l’année », a indiqué Li Zhong, vice-ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Ce dernier a indiqué lors d’une conférence de presse que 680.000 nouveaux demandeurs d’emploi en difficulté avaient trouvé du travail au cours de cette période.

Fin mai, environ 31,33 millions de personnes sorties de la pauvreté avaient rejoint la population active du pays, a indiqué Li Zhong, ajoutant que « la Chine s’est engagée à faire en sorte que pas moins de 30 millions de personnes sorties de la pauvreté soient employées cette année ».

La Chine a également versé 33,4 milliards de yuans (environ cinq milliards de dollars) de prestations d’assurance à 5,6 millions de personnes sans emploi pendant ces cinq mois, la Chine étendant ses politiques d’élargissement de la couverture de l’assurance chômage tout au long de cette année, a expliqué le vice- ministre.