Sélectionner une page

Hong Kong,LGBTQ,SOCIETE

Lenteur du gouvernement à agir contre les discriminations

À Hong Kong, Alfred Chan Cheung-ming, président de la Commission sur l’égalité des chances, a dénoncé la lenteur du gouvernement à mettre en place les préconisations faites pour éradiquer les discriminations sexuelles, sur les handicaps, sur le statut familial et les discriminations raciales dans l’île.

Mandaté en mars 2016 pour 3 ans à la tête de la commission (Equal Opportunities Commission EOC), Alfred Chan a pour mission de mettre en œuvre efficacement les quatre ordonnances anti-discrimination, de faciliter les modifications de l’ordonnance sur le harcèlement sexuel, d’élargir la portée de la protection contre le harcèlement sexuel, et de mettre en place une unité des minorités ethniques

Il a admit auprès du site Hong Kong Free Presse que sa commission possède « un pouvoir limité« . Blâmant le gouvernement pour sa lenteur à instaurer des lois de protection, la commission, qui existe depuis 1996, a débuté en 2013, une mission visant à promouvoir des campagnes de prévention contre le harcèlement sexuel dans divers secteurs d’activité.

Cette dernière a publié un rapport, en juillet 2016, présentant une enquête réalisée auprès de 1’500 hongkongais, dont les 213 utilisateurs des services de la Commission. Ces derniers ont répondu à un questionnaire sur la discrimination de manière générale, sur l’accès au service et travaux de la commission et sur son efficacité.

Alfred Chan, président d'EOC

Alfred Chan, président d’EOC

Pour Alfred Chan, les résultats sont encourageants. D’autant plus que l’enquête a mit en évidence des évolutions. Ainsi, « les personnes âgées de 15 à 29 ans sont plus susceptibles d’avoir des comportements non discriminatoires« .

De fait, cette nouvelle génération, amenée à devenir des décideurs et dirigeants, possède des « attitudes positives pouvant être prises en compte dans les pratiques quotidiennes« , a estimé Alfred Chan.

D’après le rapport de l’EOC, 9% de la population a été victime de discrimination ou de harcèlement au cours de l’année 2015. Les discriminations concernant l’âge représente 43% des cas, et le harcèlement sexuel, 27%. Selon l’étude, plus de la moitié des incidents ont eu lieu dans au travail ou durant les entretiens d’embauche.

Alfred Chan a indiqué que la précédente étude, datant de janvier 2016, montrait que le tiers des employés ayant répondus ont fait face au cours de ces 5 dernières années à une discrimination basée sur l’âge.

Lors de ces enquêtes, l’EOC a identifié les principaux sujets de préoccupations des hongkongais, qui s’inquiètent du manque d’infrastructure publique pour les personnes ayant une déficience visuelle, et entre autre, du manque de soutien pour l’allaitement dans les lieux publics guidage.

La commission déplore l’absence de législation contre les discriminations, malgré les nombreuses propositions faites.

Alfred Chan déplore la lenteur des autorités, car face à la hausse constante des inégalités et des discriminations, la commission « n’a pas assez de pouvoir de négociation, ni la capacité d’engager des procédures législatives, ni faire appliquer la loi ».

Ce dernier assure qu’il est nécessaire d’engager des consultations afin de légiférer  au plus vite contre la discrimination sexuelle, car il est important de sévir toute discrimination contre les minorités sexuelles, dont les LGBT.

 

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :