Les achats étrangers d’obligations chinoises onshore ont doublé en mai, pour atteindre 19,4 milliards de dollars.

Cette hausse suggère que la seconde puissance économique mondiale avec ses rendements relativement élevés devient un aimant pour l’argent chaud.

Selon les chiffres publiés par l’administration d’État des changes, les achats nets d’obligations chinoises par des fonds étrangers ont augmenté de 104% par rapport à avril pour atteindre 19,4 milliards de dollars.

Parallèlement, les banques chinoises ont signalé une augmentation de 61% des échanges de devises à 23,8 milliards de dollars, a indiqué l’agence, suggérant une volonté croissante des particuliers et des entreprises chinoises de convertir des dollars américains en RMB.

Les chiffres ont confirmé la tendance des entrées massives de capitaux observée dans les données d’autres institutions. Les derniers chiffres du Shanghai Clearing House, qui enregistre les positions des obligations chinoises onshore, montrent que la propriété étrangère des obligations onshore chinoises a atteint un niveau record.

Les encours d’obligations chinoises onshore détenues par des investisseurs non continentaux s’élevaient à 2,43 billions de RMB (309 milliards d’euros) à la fin du mois de mai, soit 2,6% du total – sa proportion la plus élevée enregistrée.