Selon le ministère chinois du commerce, les pays des BRICS ont convenu de renforcer la coopération économique et commerciale au cours des cinq prochaines années.

Les pays membres ont décidé d’améliorer la facilitation des échanges et se sont engagés à sauvegarder le système commercial multilatéral dans le cadre des efforts visant à renforcer la coopération anti-pandémique, a indiqué Chen Chao, un responsable du ministère.

Ce dernier a décrit le Consensus comme étant l’une des réalisations importantes obtenues lors du 12e sommet des BRICS. D’autant que les pays des BRICS ont élaboré une stratégie de partenariat économique, axée sur trois domaines clés: les investissements commerciaux et la finance, l’économie numérique et le développement durable.

Chaque axe possède des objectifs de coopération dans les domaines tels que la connectivité des chaînes d’approvisionnement, l’innovation et la technologie, ainsi que les micro, petites et moyennes entreprises.

Les BRICS se sont également engagés à améliorer l’environnement commercial, ainsi qu’à renforcer la coopération en matière d’échange d’informations et de renforcement des capacités dans les domaines tels que la propriété intellectuelle, l’économie numérique et le commerce des services.

« Le Consensus et les résultats obtenus par les pays des BRICS contribueront à intensifier la cohésion entre les Etats membres et à accélérer la reprise économique post-pandémique dans un monde frappé par la récession provoquée par le COVID-19 et par un sentiment d’anti-mondialisation élevé« , a assuré Chen Chao.

Le sommet des BRICS s’est clôturé que la publication de la «Déclaration de Moscou», dans laquelle les BRICS s’engagent à renforcer la coopération sur le développement d’un vaccin, le multilatéralisme et l’ordre international basé sur les Nations unies.

A la suite de cette réunion, le président russe Vladimir Poutine a dit vouloir « une fois de plus vous saluer sincèrement et vous exprimer ma satisfaction que, malgré les conditions spéciales sous la présidence russe liées à la pandémie de coronavirus, la coopération entre les États BRICS se soit activement développée dans tous les domaines clés: à la fois en politique et en économie. et dans le domaine humanitaire ».

Forum des médias des BRICS 2018

« Nous avons organisé 130 événements, dont environ 25 réunions ministérielles. Beaucoup, malheureusement, mais naturellement dans cette situation, ont eu lieu en ligne », a-t-il expliqué. Vladimir Poutin a souligné que « tâche consistant à élaborer des mesures collectives BRICS pour lutter contre l’infection, accroître l’interaction entre les services épidémiologiques et protéger la vie et la santé de nos citoyens est apparue au premier plan ».

De son côté, le président Sud africain, Cyril Ramaphosa, a demandé l’accélération de la mise place du BRICS Center for Vaccine Research and Development et l’instauration d’un système d’alerte précoce afin de prévenir les maladies infectieuses massives.

Le Président chinois Xi Jinping, a, quant à lui, proposé le développement du centre de vaccination BRICS et le renforcement de la coordination de leurs politiques macroéconomiques.

« La Chine a rejoint l’initiative COVAX, nous examinerons activement la possibilité de fournir un vaccin au sein des BRICS, si nécessaire. Pour soutenir le développement du centre de vaccination BRICS, la Chine a créé son propre centre national. Je propose de convoquer un Symposium BRICS sur la médecine traditionnelle afin de réfléchir au rôle de cette médecine traditionnelle dans le traitement du coronavirus. Nous devons répondre à la désunion par l’unité et la solidarité mondiale afin de vaincre le virus » a déclaré Xi Jinping.

Il a également souhaité que les BRICS renforcent la coordination de leurs politiques macroéconomiques, renforcent l’initiative relative aux mouvements transfrontaliers des personnes, sécurisent et ouvrent les chaînes d’approvisionnement afin de restaurer l’activité commerciale et de promouvoir la reprise économique.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro a également salué le travail mené par les BRICS qui « sont parvenus à un consensus sur de nombreux sujets. Nous devons assurer la coordination afin que les aspirations légitimes du Brésil, de l’Inde et de l’Afrique du Sud à des sièges permanents au Conseil de sécurité soient satisfaites ».