mardi, mai 28

Les échanges entre la Chine et les États-Unis à Pékin se déroulent sur un ton optimiste

Les réunions entre les hauts fonctionnaires américains et chinois qui se sont tenues en Chine le 6 juin ont été positives, car la Chine et les Etats-Unis ont convenu de maintenir les lignes de communication.

Les déclarations de la Chine et les Etats-Unis sur les réunions entre Daniel Kritenbrink, secrétaire d’État adjoint aux affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique, et des responsables chinois, dont le vice-ministre des affaires étrangères Ma Zhaoxu, ont été positives, décrivant les discussions comme franches et productives.

Avant l’arrivée de Daniel Kritenbrink à à Pékin le 4 juin, la marine américaine avait annoncé une « interaction dangereuse » la veille, lorsqu’un navire de guerre chinois a croisé un destroyer américain dans le détroit sensible de Taïwan, laissant présager de futurs face-à-face qui pourraient échapper à tout contrôle.

Lire aussi :

La visite de Daniel Kritenbrink fait également suite au refus de la Chine d’une rencontre officielle entre le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, et le ministre chinois de la défense, Li Shangfu.

Lire aussi :

« Les deux parties ont mené une communication franche, constructive et fructueuse sur la promotion de l’amélioration des relations sino-américaines et sur la gestion et le contrôle appropriés des différences », a déclaré le ministère chinois des affaires étrangères dans un communiqué publié mardi à propos des réunions de M. Kritenbrink.

La Chine et les Etats-Unis ont également convenu de continuer à communiquer, selon le communiqué. « Les deux parties ont eu des discussions franches et productives dans le cadre des efforts continus visant à maintenir des lignes de communication ouvertes et à s’appuyer sur la récente diplomatie de haut niveau entre les deux pays », a déclaré le département d’État américain le 5 juin en fin de journée dans un communiqué.

L’administration du président américain Joe Biden tente de renforcer les liens avec la Chine, mais poursuit certaines stratégies à Taïwan, en mer de Chine méridionale et dans le secteur technologique. En dépit, des rencontres entre dirigeants chinois et américains, les relations entre les deux plus grandes économies du monde se sont considérablement détériorées.

Des tensions et différends qui persistent

Les récentes interactions entre la Chine et les États-Unis ont montré qu’ils tentaient de gérer les différends, mais le risque d’affrontements continuera d’augmenter si Washington ne cesse pas ses provocations et s’il ne fait pas preuve de sincérité dans l’amélioration des relations, a souligné le journal chinois Global Times.

Les liens entre la Chine et les États-Unis sont entrés dans une phase « plus compliquée » – si la Chine souhaite stabiliser ses relations et est ouverte à une éventuelle coopération, elle luttera aussi fermement contre les provocations américaines, écrit le Global Times.

« Nous nous efforçons de gérer les relations du mieux possible », a déclaré Daniel Kritenbrink, lors d’un point presse à Pékin le 6 juin sur l’état actuel des relations bilatérales. Les relations bilatérales ont prit un tournant en février, lorsque le secrétaire d’État Antony Blinken a renoncé à un voyage en Chine quite au survol de l’espace aérien américain par ce que Washington a décrit comme un ballon espion chinois.
Lire tout ce qui concerne le ballon chinois aux Etats-Unis

Les journalistes ont demandé à Daniel Kritenbrink si Antony Blinken se rendrait bientôt en Chine. Ce dernier a répondu : « Nous verrons : « Nous verrons, je n’ai rien à annoncer. Concernant une possible rencontre entre Joe Biden et le président chinois Xi Jinping lors du sommet des dirigeants de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) qui se tiendra à San Francisco en novembre, il a déclaré : « Je ne saurais le dire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *