Les ministres de la Défense de la Chine et de l’Australie se sont rencontrés le 12 juin pour la première fois en trois ans. Leurs échanges ont été qualifiés de « premier pas important » après une longue période de tensions.

Cette rencontre entre Richard Marles et son homologue chinois Wei Fenghe, qui a duré plus d’une heure, a eu lieu en marge du forum de sécurité « Dialogue de Shangri-la » à Singapour.

Lire aussi : La Chine félicite le nouveau Premier ministre australien

« C’était l’occasion d’avoir un échange très franc et complet lors duquel j’ai soulevé un certain nombre de questions qui inquiètent l’Australie », a déclaré le ministre australien de la Défense, Richard Marles.

Lire aussi : Le commerce Chine-Australie connaît une croissance stable en 2021

« Il est vraiment important en ce moment d’avoir des lignes de dialogue ouvertes », a ajouté Richard Marles, également vice-Premier ministre de l’Australie. « Les relations entre l’Australie et la Chine sont complexes. Et c’est précisément en raison de cette complexité, qu’il est vraiment important que nous engagions le dialogue en ce moment », a-t-il poursuivi.

La Chine n’a fait dans un premier temps aucun commentaire sur cette rencontre, et l’agence de presse est restée encore silencieuse. Seul le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a déclaré ce 13 juin que « les relations saines et stables entre la Chine et l’Australie répondaient aux intérêts fondamentaux et aux aspirations communes des deux peuples ».

Les relations entre Pékin et Canberra sont tendues depuis que Canberra a demandé il y a deux ans une enquête indépendante sur les origines de la pandémie de coronavirus.