vendredi, juin 14

Les planètes du luxe s’alignent sur celles de l’art

Christine Cayol, fondatrice de la Maison d’art Yishu 8 à Pékin, conseille les grands patrons de l’industrie du luxe. Son regard sur la Chine à travers l’art leur est précieux.

Alors que se termine l’exposition Bons Baisers de Pékin au Musée Guimet et à l’Hôtel Heidelbach (23 octobre 2022/27 février 2023), célébrant les 10 ans du Prix Yishu 8, les collaborations des 55 artistes lauréats avec l’industrie du luxe se multiplient. L’exposition a rappelé que Yishu 8, sorte de Villa Médicis chinoise, installée dans l’ancienne université franco-chinoise à deux pas de la Cité Interdite, était devenue en 10 ans le rendez-vous incontournable de tout Occidental qui veut appréhender la culture chinoise.

Lire aussi : Vivendi partenaire de l’exposition Bons Baisers de Pékin au Musée Guimet à Paris

Cette pépinière de talents qui a découvert des artistes, achetés aujourd’hui par les plus grands collectionneurs, tels que Claire Tabouret, Lionel Sabatté, Nathanaëlle Herbelin, a construit des ponts entre le monde de l’entreprise et celui de l’art, donnant naissance à des partenariats inédits. Hermès, Guerlain, Boucheron, Hennessy, Galeries Lafayette, ont fait appel à Yishu 8 pour les accompagner dans la compréhension de la culture chinoise et le développement de collaborations artistiques. Dernièrement c’est Icicle, marque chinoise de prêt-à-porter éthique haut de gamme créée en 1997, qui a fait intervenir des artistes lauréats d’Yishu 8 dans son flagship de l’avenue George V.

Qu’est-ce qu’Yishu 8 ?

Yishu 8, Maison des arts de Pékin fondée par Christine Cayol, résidence d’artistes et créatrice du Prix Yishu 8, est à l’initiative de collaborations originales avec des maisons de luxe françaises et chinoises. Hermès, Guerlain, Boucheron, Hennessy, Chaling, Galeries Lafayette, Icicle choisissent Yishu 8 pour inventer des expositions singulières et parfois mêmes des produits innovants.

Que vont chercher ces Maisons de luxe auprès d’Yishu 8, cette résidence d’artistes franco-chinoise ?

Yishu 8 est une Maison des Arts située à Pékin aux portes de la Cité Interdite. Elle est devenue en dix ans une pépinière de talents, avec des artistes qui font la scène internationale actuelle et sont collectionnés par les plus grandes fortunes de France parmi eux : Claire Tabouret, Lionel Sabatté, Nathanaëlle Herbelin… Une exposition au sein du Musée Guimet et de l’Hôtel Heidelbach (19 octobre 2022 – 27 février 2023) célèbre les 10 ans du Prix Yishu 8.

Les particularités d’Yishu 8 ?

Tisser des liens entre la France et la Chine. Construire des ponts, inventer de nouvelles passerelles, affectives, humaines, créatives, entre des mondes et des êtres qui ne se seraient jamais rencontrés, sont les clefs de l’inventivité et de la création. Cette force et cette conviction animent Christine Cayol qui fait du « pas de côté et de la création de liens » sa marque de fabrique personnelle. Yishu 8, élabore une relation originale et durable avec ses mécènes.

«Ce n’est pas tant le montant financier qui nous intéresse, même s’il est indispensable pour faire vivre la résidence, c’est surtout la dynamique de création de projets et de valeur que ce mécénat va permettre de part et d’autre», a expliqué Christine Cayol.

Être mécène d’Yishu 8, c’est avoir la possibilité d’inventer des collaborations nouvelles avec de jeunes artistes, guidé, par l’équipe d’Yishu 8 et le savoir-faire de Christine Cayol qui permet de concilier deux mondes souvent inconciliables : l’art et l’entreprise.

Créer cette passerelle entre le luxe et les jeunes talents…un intérêt plus classiquement constaté avec les grands noms de l’art contemporain. Depuis longtemps, les Maisons de luxe s’attachent à des signatures artistiques reconnues internationalement, il est plus rare qu’elles se risquent à des collaborations avec de jeunes artistes, sauf Hermès et quelques exceptions.

La collaboration avec Yishu 8, permet à aux mécènes de découvrir de très jeunes talents, mais en limitant les risques, car les artistes qu’Yishu 8 propose sont déjà reconnus, voir validés, comme étant prometteurs, puisqu’ils ont été identifiés et choisis dans le cadre exigeant du Prix Yishu 8.

En la présence d’Henry-Claude Cousseau, ancien directeur de l’Ecole des Beaux-arts de Paris, et du comité de sélection, Yishu 8 joue le rôle d’une caution artistique de sérieux et de qualité dans un monde où il est difficile de se repérer.

«Les entreprises avancent avec nous avec la garantie de collaborer avec des artistes sérieux, qui bien qu’au début d’un long chemin, avancent avec intelligence et détermination», selon Christine Cayol, Fondatrice d’Yishu 8.

Les collaborations d’Yishu 8

MAISON HERMES (2015)

L’aventure des Collabs d’Yishu 8 a commencé en 2015 avec la Maison Hermès, lorsque Pierre-Alexis Dumas rencontre à Yishu 8 le peintre Lixin. Quelques années plus tard, Li Xin partira avec Jean-Claude Elléna, créateur de parfums, dans les jardins de Suzhou afin de partager son amour et sa connaissance des jardins chinois. De cette complicité, naîtra un beau projet et un merveilleux parfum : le Jardin de Monsieur Li.

GUERLAIN : La signature olfactive d’une ville chinoise (2018)

Yishu 8 a invité le nez de Guerlain Jean-Claude Ellena à créer un parfum singulier, original, franco-chinois pour l’impériale ville de Xi’An. «Ce sont des journées à déambuler dans l’ancienne ville impériale pour permettre au créateur de Guerlain de s’inspirer et de trouver aux coeurs de méandres chinoises, ses propres intuitions, ce sont des heures à discuter et à négocier avec la ville et son administration, des mois à faire que les équipes françaises et chinoises se comprennent, se parlent, pour qu’un jus merveilleux proposé dans un superbe flacon aux couleurs de jade voit le jour… », a indiqué dans Christine Cayol dans un communiqué de presse.

BOUCHERON

Exposition « The Bright Side » en hommage à Boucheron au Today Art Museum de Pékin. Yishu 8 a proposé à Hélène Poulit-Duquesne, CEO et à Claire Choisne, DA, une collaboration unique entre trois des lauréats du Prix Yishu 8, un français et deux chinois, (Lyes Hammadouche, Peng Yong et Ouyang Sulong ) et la créatrice en haute-joaillerie Claire Choisne. Un travail de création originale en résonance. Une exposition qui a eu un immense succès à Pékin. «L’intérêt à l’art est commun à tous les pays du monde. L’art est fondamental dans notre métier car le luxe c’est la culture. On a besoin de la compréhension culturelle des uns et des autres», selon Thierry Lamouroux, International Sales Director de Boucheron

HENNESSY : Le Prix de l’artisanat chinois

Création d’une résidence à Cognac dédiée aux artisans d’art chinois. Un artisan par an est choisi par un comité de sélection en Chine. Il est accueilli au siège d’Hennessy à Cognac pour rencontrer les artisans du savoir-faire Hennessy : tonnelier, maître de chais, calligraphe… «Dans le luxe tout commence par la culture, ensuite il faut de l’imagination et du temps», a indiqué Laurent Boillot, ancien PDG de Guerlain, PDG des cognacs Hennessy, prestigieuse maison du groupe LVMH, président du Comité Colbert depuis juin 2022. Ce dernier travaille depuis 10 ans avec Yishu 8.

FAÏENCERIES DE GIEN (2021)

A l’occasion des 200 ans des Faïenceries, Gien a confié à Yishu 8 la recherche d’un jeune artiste chinois pour réaliser deux assiettes qui prendraient place dans le Musée des Faïenceries de Gien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *