Sélectionner une page

Hong Kong,RÉGIONS SPÉCIALES

L’homme à l’origine de la contestation retourne à Taïwan

L’homme qui, involontairement, a déclenché le vaste mouvement de contestation à Hong Kong, a accepté de retourner à Taïwan afin d’y être jugé, d’après un prêtre qui lui a rendu visite en prison.

Chan Tong-kai, 20 ans, est recherché par les autorités taïwannaise, soupçonné d’avoir tué en février 2018 sa petite amie enceinte sur l’île où les deux hongkongais passaient 15 jours de vacances.

Il avait alors fui et était rentré à Hong Kong où, faute d’accord d’extradition entre l’ex-colonie britannique et Taipei, la police taïwanaise n’avait pas pu l’interpeller. Ce vide juridique avait conduit l’exécutif à faire adopter un texte autorisant les extraditions vers les pays, dont la Chine continentale.

Cette proposition de loi a déclenché une vaste mobilisation, avec des manifestations et actions quasi quotidiennes depuis plus de quatre mois. En septembre, le texte a été suspendu mais entretemps, les manifestants ont élargi leurs revendications et les affrontements entre la police et les protestataires se sont intensifiés.

L’homme qui, indépendamment de sa volonté, est à l’origine de cette crise, s’est dit prêt à se rendre à Taïwan pour y être traduit en justice. Chan Tong-kai est actuellement en prison à Hong Kong après avoir été reconnu coupable du vol de biens appartenant à sa petite amie.

Lors du procès, il n’avait pas contesté le meurtre de Poon Hiu-wing. Il doit être libéré la semaine prochaine. Le révérend Peter Koon, membre du clergé anglican, lui a rendu régulièrement visite en prison. Selon lui, le jeune homme s’est dit prêt à se rendre aux autorités taïwanaises.

«Je crois qu’il tiendra parole», a déclaré Peter Koon à l’Agence France Presse, ajoutant que l’accusé avait pris des avocats taïwanais et s’était converti au christianisme en prison.

«Il a fait part de son profond regret vis-à-vis de la famille de la victime et s’est dit désolé d’avoir causé de tels problèmes à Hong Kong», a ajouté le prêtre, qualifiant la décision de l’accusé de «courageuse».

À Taïwan, le meurtre est passible de la peine de mort, mais le pasteur a affirmé que Chan Tong-kai devrait échapper à cette sentence s’il se rend volontairement aux autorités. Cette déclaration intervient à la veille de vingtième week-end consécutif de manifestations à Hong Kong.

Le 18 octobre, des milliers de manifestants ont formé des chaines humaines devant de nombreuses stations de métro pour protester contre les récentes mesures engagées, telles que l’interdiction du port de masques dissimulant le visage lors de manifestations.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire