vendredi, juin 21

L’Inde accuse Huawei d’évasion fiscale

Sans nommer Huawei, le ministère indien des Finances a déclaré qu’un grand groupe de télécommunications n’avait pas comptabilisé de revenus de 4 milliards de roupies (52 millions de dollars) dans ses livres et avait indiqué des dépenses de 4,8 milliards de roupies que l’entreprise n’avait pas justifiées.

Une enquête fiscale indienne sur Huawei Technologies a révélé que le fabricant d’équipements de télécommunications avait manipulé des livres de compte pour réduire son revenu imposable dans le pays, a déclaré à l’agence de presse Reuters une source du gouvernement indien.

Les accusations du gouvernement indien font suite à des descentes de ses autorités fiscales le mois dernier dans les locaux du bureau de Huawei à New Delhi, à proximité de Gurugram et du centre technologique de Bengaluru. Les résidences des cadres supérieurs ont également été perquisitionnées.

Le ministère indien des Finances a déclaré que d’autres enquêtes étaient en cours. Cette décision intervient dans un contexte d’escalade des tensions entre l’Inde et la Chine à la suite d’un affrontement frontalier en 2020 entre les pays voisins.

En février, l’Inde a bloqué l’accès à 54 applications mobiles, principalement d’origine chinoise, invoquant des problèmes de sécurité.

Lire aussi : L’Inde interdit à nouveau des applications chinoises, inquiétant Pékin

À l’échelle mondiale, Huawei a été au centre d’une campagne des États-Unis, qui ont demandé à leurs alliés d’exclure l’entreprise de leurs réseaux 5G en raison de problèmes d’espionnage. Huawei a nié qu’il s’agissait d’un risque pour la sécurité.

En Inde, le gouvernement a exclut Huawei lorsqu’il a nommé des fournisseurs d’équipements de réseau étrangers autorisés à effectuer des essais 5G sur ce qui est l’un des plus grands marchés au monde en nombre d’utilisateurs de téléphones mobiles.

Huawei a également été entravé par les restrictions commerciales imposées par l’administration américaine sur la vente de puces et d’autres composants utilisés dans ses activités d’équipement réseau et de smartphones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *