dimanche, mars 24

L’industrie culturelle continue sa croissance

Les revenus de l’industrie culturelle ont affiché une croissance à deux chiffres au cours des trois premiers trimestres de l’année.

Ce secteur a vu ses revenus augmenter de 11,4% sur un an pour atteindre 6’800 milliards de yuans (environ 911,2 milliards d’euros) de janvier à septembre, selon le Bureau d’État des statistiques.

Coupe en forme de feuille de lotus et à décor de tortues. Dynastie Song du Sud (1127-1279)

Le taux de croissance était de 4,4 points de pourcentage supérieur à celui affiché au cours de la même période l’année dernière. Le BES a sondé près de 54 000 sociétés opérant dans dix secteurs culturels, dont six liés aux services et quatre à la manufacture.

Les revenus engrangés par les services culturels « Internet + » se sont maintenus à un niveau élevé, tandis que ceux provenant des services d’information culturelle ont bondi de 36% en glissement annuel.

En 2016, la valeur ajoutée des secteurs culturels s’est établie à 3’080 milliards de yuans (413 milliards d’euros), en augmentation de 13% par rapport à 2015, souligne le BES. La valeur ajoutée de l’industrie représentait 4,14% du PIB chinois, soit une progression de 0,17 point de pourcentage par rapport à l’an dernier.

Vase zun en forme de bovin.

« La croissance stable de l’industrie culturelle du pays a joué un rôle important dans la restructuration économique et le maintien d’un développement sain », a expliqué le BES.

La Chine envisage de faire de son industrie culturelle un pilier de l’économie nationale d’ici 2020, en modernisant la structure du secteur, renforçant les grandes marques et encourageant la consommation.

Les régions orientales du pays ont contribué à hauteur de 75,1% à la totalité des revenus, mais les régions moins développées de l’ouest du pays ont enregistré une croissance plus rapide que les autres régions, affichant une hausse de 13,4% de leurs revenus.

Beijing compte transformer son industrie culturelle en secteur clé de l’économie nationale à l’horizon 2020, en optimisant sa structure, en encourageant les grandes marques et en stimulant la consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *