La Banque mondiale a approuvé un prêt de 120 millions de dollars (106,8 millions d’euros) pour améliorer les installations d’apprentissage et la qualité de l’enseignement dans certaines écoles primaires et secondaires publiques dans les régions les moins développées du Guangdong.

Au cours des dernières décennies, le gouvernement chinois amélioré l’accès à l’éducation, et a rendu gratuit l’enseignement à tous les enfants du pays. Cependant, il existe un déséquilibre dans la performance éducative entre les zones urbaines et rurales.

Des déséquilibres entre les zones rurales et urbaines

Cette situation s’explique par le manque d’enseignants bien formés ; de ressources financières et physiques ; et de compétences en gestion scolaire. Les enfants laissés par les parents migrants et les enfants handicapés sont les premiers affectés et subissent cette disparité.

Face à ce déséquilibre, le Projet d’Enseignement obligatoire du Guangdong consiste à introduire des technologies ; à construire de nouvelles salles de classes ; et à améliorer la formation des enseignants. Un nouveau système d’évaluation des enseignants sera également introduit et la qualité de l’enseignement sera rehaussée en faveur des enfants laissés au pays et des enfants handicapés.

« Aborder l’inégalité dans l’accès à une éducation de qualité est une première étape cruciale pour élargir les opportunités pour tous et promouvoir la croissance. Alors que la Chine cherche à passer du statut de revenu moyen à élevé, des investissements dans la réduction des inégalités sociales et l’accès à une éducation de qualité pour tous seront cruciaux », a déclaré Amer Hasan, économiste principal et chef de projet, dans un communiqué.

Améliorer les conditions d’éducation 

« Le projet aidera également à fournir des leçons sur la manière de parvenir à une éducation plus inclusive, qui sera pertinente pour d’autres parties de la Chine et d’autres économies en développement », a-t-il ajouté. Il concerne 16 districts les moins développés, pour un coût de 280 millions de dollars (249,2 millions d’euros), dont 120 millions de dollars provenant de prêts de la Banque mondiale.

Le projet s’étendra jusqu’en 2023, et bénéficiera à environ 554 800 étudiants, qui représentent 41% de tous les étudiants dans les comtés du projet. En outre, environ 22 800 enseignants seront formés, soit l’équivalent de 15% de tous les enseignants de l’enseignement obligatoire dans les comtés du projet.

Carte du Guangdong

Avec plus de 107 millions de personnes, le Guangdong est la plus grande économie du pays. La province, à l’instar de tout le pays, a mit en place l’accès universel à l’éducation de base et au premier cycle du secondaire, et est en voie d’universaliser l’enseignement secondaire supérieur.

Cependant, « davantage d’investissements sont nécessaires pour réduire l’écart urbain-rural qui existe dans le secteur de l’éducation – en particulier en termes d’infrastructures d’apprentissage et de qualité de l’enseignement », a indiqué le communiqué de presse de la Banque Mondiale.

 

 

L’éducation inclusive, la clé pour les enfants handicapés