Le Premier ministre britannique Boris Johnson a demandé aux fonctionnaires de faire des plans pour mettre fin à la dépendance du Royaume-Uni à l’égard de la Chine pour des fournitures médicales vitales et d’autres importations stratégiques à la lumière de l’épidémie de coronavirus.

D’après l’agence de presse, Reuters, les plans, qui portent le nom de code « Project Defend », incluent l’identification des principales vulnérabilités économiques de la Grande-Bretagne face à des gouvernements étrangers potentiellement hostiles dans le cadre d’une nouvelle approche plus large de la sécurité nationale, a rapporté le journal The Times, ajoutant que les efforts étaient dirigés par Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères du Royuame-Uni.

Selon le rapport, deux groupes de travail ont été mis en place dans le cadre du projet, a précisé une source informant The Times que l’objectif était de diversifier les lignes d’approvisionnement, afin de ne plus dépendre de pays individuels pour les produits non alimentaires essentiels.

Boris Johnson a déclaré aux législateurs qu’il prendrait des mesures pour protéger la base technologique britannique, le rapport du gouvernement devant également inclure des équipements de protection individuelle et des médicaments, a ajouté le rapport.