Sélectionner une page

2019-nCoV,OPINIONS

« L’origine chinoise du nouveau coronavirus remise en question »?

Zhong Nanshan, spécialiste des maladies respiratoires, a indiqué que « le nouveau coronavirus était apparu pour la première fois en Chine, mais que cela ne signifiait pas nécessairement qu’il en était originaire ».

« Certains experts estiment que le nouveau coronavirus pourrait avoir eu plusieurs lieux d’origine coexistant dans le monde », a assuré Zhong Nanshan, lors d’une conférence de presse organisée conjointement par le gouvernement municipal et l’Université médicale du Guangzhou.

«Toutefois, nous ne pouvons pas dire que ce virus vient de l’étranger. La réponse à cette question pourrait être trouvée en retraçant la source du nouveau coronavirus», a-t-il expliqué.

D’après les analystes interrogés par l’agence de presse, Xinhua, le discours de Zhong Nanshan souligne la difficulté de la bataille contre le coronavirus, particulièrement parce que le virus se propage à travers le monde mais que la source et la chaîne de transmission n’ont pas été totalement élucidées.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Yang Zhanqiu, directeur adjoint du Département de biologie pathogénique de l’Université de Wuhan, a expliqué que « le nouveau coronavirus pourrait avoir plusieurs lieux d’origine coexistant à travers le monde ».

« Du fait de différences climatiques, le virus est apparu plus tôt et plus rapidement dans certains endroits que d’autres », a-t-il indiqué. Selon lui, il est également possible que le virus à Wuhan provienne d’une autre source et qu’il se soit propagé par le biais de vecteurs animaux ou humains.

La compréhension de la chaîne de transmission est d’une importance vitale pour contenir la maladie, ont assuré l’ensemble des scientifiques chinois et étrangers.

Aux débuts de l’épidémie, en décembre-janvier, certains experts estimaient que la transmission du virus était interhumaine et avait débuté sur le marché de fruits de mer de Huanan à Wuhan.

Cependant, une étude publiée sur ChinaXiv, un référentiel chinois ouvert pour les chercheurs scientifiques, révèle que « le nouveau coronavirus a été introduit dans le marché de fruits de mer à partir d’un autre lieu, se propageant ensuite rapidement de marché en marché ».

D’ailleurs, des personnes atteintes du nouveau coronavirus, n’ayant jamais été dans des régions touchées par l’épidémie ou n’ayant eu aucun contact avec des personnes infectées, sont ensuite apparues dans des pays et régions en-dehors de la Chine. Le premier cas de ce genre aux Etats-Unis a par exemple été recensé dans le nord de la Californie.

Par la suite, des scientifiques ont émit l’hypothèse que le nouveau coronavirus était un coronavirus naturel lié au coronavirus des chauves-souris. Des enquêtes sur les virus présents dans la faune ont montré que les pangolins pourraient être des hôtes intermédiaires pour le virus. 

Yang Zhanqiu a ainsi assuré que «lorsque nous connaîtrons la voie de transmission, nous pourrons supprimer la source du virus et mieux réaliser le travail de prévention et de contrôle. C’est la raison pour laquelle, les premiers cas d’infection ont une grande valeur pour la recherche».

Interrogé par l’agence de presse, Xinhua, Yang Gonghuan, ancien vice-directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a expliqué que « le fait de connaître la source du virus aidera à développer un vaccin et un médicament ».

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :