Depuis l’annonce de la mise en place de code aéroportuaire et deux vols hebdomadaires vers la Chine d’Air Madagascar, les agences de voyages et tours opérateurs chinois veulent attirer les touristes asiatiques, particulièrement venus de Chine et du Japon, qui représentent pour le moment que 3% sur le marché malgache. Ces derniers veulent profiter du salon ITM 2015, qui se déroule 28 au 30 mai 2015 à l’hôtel Carlton, pour se professionnaliser et proposer un service unique à ces touristes exigeants.

salon ITM 2015 Madagascar« Une situation qui peut être améliorée du fait que Madagascar dispose des produits que (les visiteurs chinois et japonais, ndlr) recherchent au cours de leurs voyages », a expliqué Vola Raveloson, directeur exécutif de l’Office national du Tourisme de Madagascar.

Pour cette dernière, « augmenter cette part de marché à 10%, c’est possible pour nous car nous disposons des potentiels qui attirent les touristes chinois et japonais, notamment l’Allée des Baobabs, les Tsingy de Bemaraha et les parcs nationaux« , a indiqué cette dernière, lors d’une conférence de presse sur le salon International Tourisme fair (ITM) 2015, au Colbert. Ce salon

Au-delà des sites touristiques et des produits proposés, les touristes attendent du professionnalisme de la part des acteurs, raison pour laquelle de nombreux intervenants ont fait le déplacement depuis la France pour former les acteurs à la restauration, au bien être comme le spa, ainsi qu’à la tenue des chambres d’hôtes. Un expert spécialisé du marché asiatique tiendra une conférence, afin d’aider les professionnels malgaches à mieux développer leurs activités.

« Les actions de promotion sur l’Asie par nos opérateurs ne se feront plus au hasard, mais les professionnels connaissent les besoins et les attentes de ces touristes, grâce à ce conférencier qui va donner toutes les informations nécessaires à la réussite des actions marketing et de promotion de Madagascar en Asie », a expliqué Vola Raveloson, à L’Express de Mada.

A l’occasion du salon ITM 2015, les délégations ont participé à des éductours, visite guidée des différentes régions de Madagascar, afin de promouvoir la destination une fois rentrée dans leur pays.

L’un des organisateurs du salon, Harilala Ramanantsoa de Madavision, a indiqué que 27% des participants sont des hôteliers, 24% des offices régionaux du tourisme de Madagascar, 8% des associations professionnelles du tourisme, 7% des représentants des îles Vanille, 6% des tours opérateurs et 28% représentent les parcs nationaux, les prestataires de tourisme et de service. L’objectif: valoriser Madagascar pour doper son marché du tourisme.