ChangHong H2 est le premier modèle de Smartphone incorporant un spectromètre moléculaire miniature, permettant au consommateur de contrôler lui-même la composition des aliments et à terme de détecter des traces de contaminants chimiques.

De conception chinoise, le téléphone a été créé par la startup israélienne Consumer Physics et son scanner moléculaire infrarouge, le SCIO, a été récompensé à plusieurs reprises, notamment par l’UNESCO en 2015, par le Forum Economique Mondial et dernièrement, lors de l’édition 2017 du CES de Las Vegas (5-8 janvier).

Les capteurs intégrés interagissent avec les molécules vibrantes émises par l’objet et la lumière infrarouge projeté par le SCIO. En quelques secondes, ChangHong H2 peut examiner et décrypter des aliments, des liquides, des médicaments, de l’air et tout autre agent.

La Chine est le pays qui compte le plus grand nombre de cas de contamination alimentaires : lait cancérigène, huile de caniveau recyclée, melons d’eau qui explosent, porc aux anabolisants, chou au formol, riz fabriqué, nouilles …

Ces dernières années, la Chine est régulièrement secouée par des scandales alimentaires de toute sorte. Le pire reste encore le scandale de la poudre de lait pour bébé contaminée, qui a tué six bébés en 2008 et fait plus de 300 000 enfants malades.

Ce téléphone pourrait rassurer les consommateurs chinois, qui craignent constamment de tomber malade. A tel point que certains, dont les revenus ont augmenté,  n’hésitent plus à acheter des produits d’importation jugés plus sur.