Des sociétés américaines ont été touchées par les tarifs douaniers sur les produits provenant de Chine, elles ont alors décidé de délocaliser leur production hors de Chine.

Elles sont à la recherche de nouvelles opportunités pour délocaliser une partie de leur production. Parmi ces compagnies, il s’agit principalement de Microsoft, d’Amazon, de Dell et d’HP.

La décision prise par le président américain Donald Trump a gravement impacté le géant chinois des télécoms Huawei. D’ailleurs, la société ne va pas lancer son prochain MateBook et a annulé le lancement de son smartphone pliable. Outre Huawei, les entreprises américaines sont aussi touchées par la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Depuis mai 2018, Washington a augmenté ses droits de douane sur les produits chinois. De son côté, Beijing a menacé d’imposer des tarifs douaniers supplémentaires sur les produits américain.

Depuis, des négociations commerciales ont eu lieu, et récemment les présidents chinois et américain se sont entretenus lors du Sommet du G20 au Japon, fin juin.

A la suite de cet entretien, Donald Trump a annoncé que les sociétés américaines pouvaient de nouveau reprendre les échanges avec Huawei, mais certaines firmes américaines cherchent à délocaliser leur production hors de la Chine.

Nikkei, HP et Dells ont indiqué dans une note vouloir délocaliser 30% de leur production d’ordinateur portable dans d’autres pays d’Asie du sud-est, alors que Microsoft souhaite transférer une partie de la production de la console Xbox.

Apple pourrait aussi déplacer 30% de sa production d’iPhone hors de la Chine, tout comme Amazon qui va délocaliser une partie de la fabrication des enceintes Kindle et Echo.

D’autres sociétés souhaitent déplacer la fabrication de leurs produits hors des frontières chinoises, notamment Asus, Lenovo, Google, Nintendo et Sony.