Les autorités indiennes ont déclaré le 11 septembre avoir arrêté un homme qui avait initié la création de nombreuses sociétés fictives liées à la Chine et nommé des administrateurs fictifs pour diriger ces entreprises frauduleuses.

Cette dernière arrestation s’inscrit dans le cadre d’une enquête plus vaste lancée par le Serious Fraud Investigation Office (SFIO) du gouvernement fédéral indien contre les fondateurs de sociétés écrans utilisées pour effectuer des transactions illégales.

Au début du mois, le gouvernement indien a commencé à sévir contre des entités indiennes qui fournissaient de faux administrateurs à certaines sociétés écrans liées à la Chine.

Le SFIO a déclaré avoir arrêté un homme, qui siégeait au conseil d’administration de Jillian India Ltd, une filiale à 100% de Jillian Hong Kong Ltd, et avoir effectué des descentes dans de nombreux endroits pour mettre résoudre cette escroquerie.

Il n’a pas décrit les liens chinois des sociétés écrans ni révélé la nature des fraudes prétendument perpétrées. Cependant, pour les directeurs de plusieurs des sociétés écrans, l’homme récemment arrêté utiliserait les noms de citoyens indiens qui n’avaient aucune éducation et travaillaient dans des emplois subalternes, selon le SFIO.

Selon l’agence de presse Reuters, citant le journal Indian Express, la police locale avait arrêté deux directeurs d’une société, dont un ressortissant chinois, pour leur implication présumée dans la fourniture de directeurs fictifs à des sociétés écrans liées à la Chine.