Les échanges commerciaux entre la Russie et la Chine devraient atteindre le cap des 200 milliards de dollars (176 mds €) ces prochaines années, a prédit le ministre russe du Développement économique, Maxime Orechkine.

En 2018, le montant des échanges a atteint un chiffre record de plus de 100 milliards de dollars (88 mds €) en 2018. « Un protocole d’accord russo-chinois sur la promotion du commerce, récemment signé à Moscou, contribuera à faire que ce chiffre d’affaires bilatéral parvienne au niveau souhaité », a indiqué le ministre, en marge du 23ème Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Afin d’atteindre cet objectif, la Russie et la Chine ont détaillé un certain nombre de secteurs clés qui exigent d’être développés et améliorés, selon le ministre. Elles « devraient non seulement mettre en œuvre de grands projets, mais aussi fournir des biens d’utilisation finale et des investissements diversifiés. Ces volumes vont croître très activement », a-t-il souligné.

Maxime Orechkine a expliqué à l’agence de presse, Xinhua, que « la Russie envisage d’augmenter ses exportations de soja vers la Chine, le plus important importateur mondial de cette légumineuse ».

Dans la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, le soja est devenu un enjeu dans cette confrontation. La Russie se propose ainsi de devenir une alternative aux besoins des chinois.