La Chine dénonce les accusations de Mike Pompeo sur la recherche de l’origine du Covid-19. Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a de nouveau accusé la Chine de dissimuler la vérité sur l’origine réelle de la Covid-19.

Lire aussi : Mike Pompeo accuse à nouveau la Chine de couvrir l’origine réelle du Covid-19

Pour Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, les propos de Mike Pompeo et « la soi-disant fiche d’information sur la recherche de l’origine du Covid-19 sont remplis de théories du complot et mensonges ».

« Cela est conforme au style de certains hommes politiques américains qui sont passifs dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 chez eux, mais font de leur mieux pour rejeter la responsabilité sur d’autres pays », a déclaré Hua Chunying.

Cette dernière a indiqué que « ces hommes politiques ignoraient la sécurité publique et les vies et étaient obsédés par la propagation des théories du complot et des virus politiques ». Un lien aux accusations du président sortant Donald Trump, attestant que le Covid-19 est un « virus chinois ».

Hua Chunying a souligné que « face au nouveau coronavirus jusqu’alors inconnu, la Chine a immédiatement tiré la sonnette d’alarme pour lutter contre l’épidémie. La Chine a publié des informations cruciales, notamment la séquence génétique du virus, et a pris les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, approfondies et strictes, gagnant un temps précieux dans la campagne anti-épidémique internationale ».

Elle a souligné que la Chine a invité des experts de l’OMS en Chine à deux reprises en 2019 pour une coopération mondiale en matière de recherche de l’origine du Covid-19.

« Nous espérons que certains hommes politiques américains seront capables de respecter la science et de faire preuve d’une certaine conscience élémentaire, et qu’ils cesseront de se soustraire à leurs responsabilités et de se livrer à des manœuvres politiques, afin de créer un environnement sain pour la coopération internationale sur la recherche de l’origine et la campagne anti-épidémique mondiale », a-t-elle ajouté.